AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La fin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renyho
Aime sa Pidou
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 30
Village : Pour toujours avec son aimée
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: La fin...   Mer 11 Oct - 20:47

Renyho a écrit:
Plusieurs années s'étaient écoulées depuis la naissance du petit Renyho de Chesnais, fils de nobles parents, qui avaient connu le trépas lorsqu'il n'avait que quelques mois. C'est son père adoptif, Gump, qui s'occupera de la croissance de Renyho. Protégé par la douce Josybabas, par feu la Duchesse Mistigri de la Ferté, épouse du Duc Juliano di Juliani, qui aimaient rendre visite au bon Gump. Il avait grandi auprès de lui, se nourrissant du lait des bonnes vaches de Saint-Aignan. Il se souvenait, dans l'auberge de Dame Heidi, des soirées en compagnie de son père, pour fêter moult événements. De cette tendre rencontre avec la belle Pidou. Que de tendres soirées au bras de sa belle épouse, à contempler le ciel et les étoiles, à rêver et réaliser leurs envies... Il en adviendra une lignée noble du Berry, des nobles de sang et de coeur, la famille de Chesnais. Chloé, Arnaut, les deux enfants issus de cette noble union. Renyho de Chesnais, Baron de Châteauneuf sur Cher, ne cesserait de dire je t'aime à l'élégante Pidou de Valois. Parfois, l'on dit que rien ne peut briser une famille unie. Rien, sauf peut-être la mort...

Vous ais je déjà dit, la sueur et le sang qui coulaient le long de mes mains, pour le bien de Saint-Aignan? Pour le bien du Berry? Le dur labeur qui usait mon dos, les nuits réveillés par les bruits des marauds, que l'on devait repousser à la force de nos bras? Ces jours et ces nuits, cette période que l'on nommera La Fronde. Ces durs batailles pour les Terres du Berry, et les jachères pour faire prospérer notre économie. Aujourd'hui, le Baron allait s'en aller... une famille allait être oublié, et sombrer dans l'abîme ou le paradis.

Pidou a écrit:
La famille de Chesnais avait quitté Châteauneuf il y a quelques jours afin d'aller voir des amis de la famille pour parler du petit Arnaut et de son baptème. Après quelques jours passés là bas, Renyho et Pidou se devaient de rentrer pour tout préparer, ils avaient laissé Chloé et Arnaut chez leur amis afin d'être un peu seuls. Ils chevauchaient depuis déjà quelques heures quand ils virent au loin le petit village de Saint-Aignan, là où leur amour était né et où il avait grandit, là où leur deux enfants étaient nés, là où ils s'étaient mariés. Pidou se rappella tout à coup du jour où elle était arrivé dans se petit village, elle était née à Bertincourt mais avait décidé de venir directement ici, dans le Berry. Voilà des années qu'elle vivait ici, d'abord seule puis avec un homme, à nouveau seule et enfin elle rencontra son époux. Elle avait vécu de magnifique moment dans ce petit village, des soirées chez heidi à chanter, danser, rire, les après-midi a préparer des gateaux à l'auberge, des fou rires en taverne, les tours de villages qu'elle donnait, les punitions d'Obigui... Elle regarda ensuite son époux, elle lui sourit. Ils arrivèrent sur le pont qui se trouvé au dessus du Cher. Tout à coup un gros bruit se fit entendre, beaucoup de fumé... oui le pont c'était éffondré pendant le passage du Baron et de sa femme. Tout les habitants du petit village se demandèrent qu'elle était cette horrible bruit qui les reveilla de bon matin. Ils étaient tous dehors quand un paysan cria. "là bas le pont du Cher s'est éffondré"... Pidou et Renyho étaient sous les debrit du pont en bois avec leur étalons. Personne ne savait si ils avaient survécus...

Pikatxu a écrit:
Pikatxu était rentré la veille au soir d'un voyage de qqes jours.
Le lendemain, il emprunta la Rue du duc Juju pour se rendre la place de l'église.

Il s'apperçut que les volets de la boulangerie de ses amis Rényho et Pidou étaient fermés.

Il s'en étonna et demanda autour de lui pourquoi. Qqn lui répondit qu'ils devaient revenir de Chateauneuf hier mais que personne ne les avaient vus ...
Etonné, Pikatxu espéra qu'ils ne tarderaient plus ...

Pidou a écrit:
Oui le Baron et son époux n'avaient pas survécus au terriblement accident qu'il venait de se produire. Deux enfants se trouvaient maintenant sans parents sans repère. Le couple n'avait pu dire au revoir aux personnes qui leur était chères. Ils aviaient pourtant de grands progrès pour les jours avenir, pour leur famille, pour le Berry.

Khan d'Adelian a écrit:
Le ciel baignait l'horizon d'une lueur orangée, lorsque Kahn, vaquant à ses tâche entendit un paysan hurler que le pont s'était effondré. L'évènement ne pu passer inaperçu tellement le fracas résonna le long des rues. Se détournant, Adelian se mit a trottiner calmement, sans songer un instant à une telle catastrophe, il parcourut les rues en tournant regulierement de la tête, cherchant d'où venait ce frustre vacarne.

Quand soudainement, il arriva face au pont, du moins ce qu'il en restait. Ecarquillant des yeux, il ne pu réagir l'espace d'une ou deux secondes, quand soudainement lui vient à la pensée que le pont avait certainement dû s'écrouler sous un poid trop conséquent. Il y avait donc peut être des gens coincé en dessous.
Sans perdre un instant de plus, Adelian se jeta sur le monticul de débris qui dépassait de la rivière et souleva frénétiquement les planches pour ensuite les balancer dans l'eau tout en hurlant, au milieu de sa respiration tremblante.

De l'aide ! Des secours ! vite !!!


Chloé a écrit:
Voilà quelques jours que les parents de Chloé et Arnaut étaient partit de Tramecourt, ils se devaient de les rejoindre, une domestique des amis de la famille était avec eux pour les amener jusqu'à Châteauneuf. Arnaut, Chloé et la jeune dame attendaient des cris et un attroupement, il se raprocher doucement avec la charette quand ils virent qu'un pont c'était écroulé. La jeune femme dit
Escusez moi, comment pourrions nous passer?
Personne ne lui répondit, Chloé regarda de plus prêt et elle apperçu un bout de tissus, elle descendit de la charette et se mit à courir, elle connaisait ces couleurs. Elle se mit à hurler.
Mamannnnnnn, papaaaaaaaa!
La jeune fille savait que ses parents étaient la dessous, elle se mit à pleurer, elle s'approcha de plus en plus du trou pour aller les sortir de là tout en leur parlant
repondez moi svp, maman... papa...


Escalibur a écrit:
Escalibur en revenant de sa retraite hebdomadaire voulut passer sur le pont du Cher. En arrivant, elle vit que celui-ci s'était effondré.
Kahn était en train d'essayer de déblayer le terrain. Elle vint alors à son aide en espérant que personne ne se trouve sous les décombres.

Malheureusement, son espoir fut vain. Elle le comprit quand Chloé arriva en appelant ses parents. Comme celle-ci pleurait sur le monticule, elle la prit par les épaules et l'emmena plus loin. Elle tenta alors de la rassurer :
Chloé, ne perds pas espoir. Je suis convaincue qu'ils sont encore en vie. Tu sais, même blessé, on peut survivre plusieurs jours. Viens avec moi, nous allons chercher des secours et de l'aide auprès des autres villageois. Tous ensemble, nous aurons plus de chances d'y arriver.

Elle fit signe à Khan qu'elle allait chercher des secours et mettre la jeune fille en sécurité.

Valatar a écrit:
Valatar se promenait au bras de sa voisine lorsqu'il vit passer Escalibur tenant la main de la ptite Chloé. Rien d'anormal si la petite n'avait pas été en larmes, et si Escalibur ne leur avait pas sauté dessus en criant

LE PONT DU CHER S'EST EFFONDRE ON A BESOIN D'AIDE POUR DEBLAYER!!! TOUT EST TOMBE IL RESTE PLUS RIEN PEUT-ETRE QU'IL Y A DES GENS EN DESSOUS PIDOU... RENYHO... JE SAIS PAS TOUT EST EN RUINES IL FAUT DEBLAYER LA PETITE PLEURE TOUT EST TOMBE...

Son discours était plutôt confus, mais ils comprirent qu'ils devaient aller au pont du Cher pour deblayer les ruines. Ils avaient en effet entendu un gros bruit un peu plus tôt, mais pris dans une langoureuse étreinte, ils ne s'étaient pas posé de question....

Ils arrivèrent sur les lieu, où Khan avait commencé de déblayer. Valatar l'aida immédiatement

Nouche a écrit:
Nouche, toute à ses occupations de fleuriste avait travaillé toute la journée à tailler,désherber ses plate bandes endommagées une nuit....
Un bruit sourd lui fit lever la tête, elle écouta mais plus rien,à part une poussière venant depuis la rive du Cher...

Probablement ces badauds qui repartent après la foire et un passage en taverne trop arrosé!!!


Se courbant à nouveau dans son jardin,elle ne vit pas passer Escalibur avec la petite Chloé devant sa barrière

Chloé a écrit:
Chloé ne voulait pas partir, elle voulait voir ses parents

non je veux voir maman et papa

Après que Escalibur ai reussi à la résoner, Chloé partit avec elle en direction du village. La domestique était rester dans la charette avec Arnaut sans comprendre se qui se passer. Chloé regarda Escalibur en larme et lui dit

Ils sont mort? Je suis sur que non, maman et papa nous auraient jamais laissé, ils nous ont dit qu'ils seraient toujours prêt de nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pidouetrenyho.actifforum.com
Pidou
Aime son Renyho
avatar

Nombre de messages : 362
Village : Saint-Aignan, avec son bien aimé
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: La fin...   Dim 15 Oct - 16:58

Amberle a écrit:
Amberle entendit le cri d'Escalibur et le nom de son fiancé. Elle se depecha d'arriver au Cher, persuadée qu'il etait sous les decombres.
Le spectacle etait impressionnant. Le pont ecrasé en mille morceaux, trois quatre hommes aidaient a déblayer. Chloé regardait ce triste spectacle en pleurant..

Voyant Khan vivant, elle se jeta dans ces bras et remercia Aristote. L'informant rapidement de la situation, elle vit Escalibur emmener ailleurs la petite. Une bonne chsose de faite.
Sa force de mouche n'aurait servi en rien, elle devait aller chercher des hommes musclés, ainsi que des guerisseuses.

Je reviens rapidement chuchote t elle a Khan

Courant, elle se mit sur le tabouret du village, et hurla

St Aignantais !! Le pont du Cher s'est effondré, Pidou et Renhyo sont coincés en dessous ! Depechez vous de venir degager les pierres !!!!!!!! Swwwwwwiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiippppppppppppp !! On aura besoin de toi ainsi que Josybabas !!

Amberle continua à déambuler rapidement dans le village afin de ramener le plus de monde possiblePar Aristote, esperons que ca se deblaye rapidement...

Khan d'Adelian a écrit:
Dans ses gestes qu'ils répétait frénétiquement, Kéahn n'entendait plus ce qui l'entourait, préoccupé à sa tâche plus que jamais, lorsque soudainement sa fiancée arriva à ses côtés. Il fut de voir qu'elle comprit trés vite la situation, et qu'il fallait enmener la jeune Chloé. Acquiesçant aux propos de sa bien aimé, il continua à déblayer les débris. Haletant et transpirant, il se concentra pour se donner au maximum.

Les pleurs de la jeune Chlo n'avait fait que doubler les craintes du jeune homme, il y avait peut être bien des gens en dessous. Srrant des dents, se coubant l'échine comme un diable il poursuivit sa tâche parmi les autres.

Escalibur a écrit:
Escalibur essayait de faire bonne figure devant la jeune fille, mais elle ne pouvait s'empêcher de penser au pire. Au bout d'un moment, Chloé lui dit:

Chloé a écrit:
Ils sont mort? Je suis sur que non, maman et papa nous auraient jamais laissé, ils nous ont dit qu'ils seraient toujours prêt de nous

Escalibur prit quelques instants avant de lui répondre.
Tu sais ma chérie, je pense qu'on peut encore avoir de l'espoir. Même si leur charette a l'air en piteux état, ils ont peut-être été protégé par les débris de celle-ci.

Et, dans l'éventualité que le pire soit arrivé, elle rajouta :

Tes parents ont raison quand ils te disent qu'ils seront toujours près de toi. Quoiqu'il arrive ils seront toujours dans ton coeur et à tes côtés pour veiller sur toi.

Escalibur et Chloé arrivèrent enfin devant la taverne d'Heidi. Elles y entrèrent et Escalibur leur commanda à toutes les deux un bon lait chaud. Elle espérait que l'ambiance chaleureuse qui règnait toujours dans cet endroit ramènerait un peu d'espoir dans le coeur de Chloé.
Elle écrivit alors à ses soeurs Amazones pour qu'elles viennent au secours de Pidou et de son époux.

Chloé a écrit:
Chloé alla s'assoir sur un banc de l'auberge, elle avait encore quelques goutes qui coulaient le long de ses joues mais Escalibur avait reussit à la consoler. Elle mit son nez au dessus du lait chaud cette odeur lui rapellait sa mère, quand le soir avant qu'elle dorme, durant les longues journée d'hiver, elle lui amenait un verre de lait chaud. Elle se rappellait tout les moments avec sa maman, elle se rappelait même de la naissance d'Arnaut avec tata Yvonne et tata Mara. Elle se rappellait aussi le moment où elle avait été enlever et que sa mère et son père était venu la chercher avec Bernhari. Elle but une gorgée du lait chaud puis regarda escalibur ecrire

Tu écris quoi? Tu sais maman elle a commencé a m'apprendre a écrire pour que je sois une dame intelligente et respectée plus tard, elle m'a appris toutes le bonne manière a avoir en société. Et pendant que maman avait Arnaut dans son ventre ben papa il m'a appris à monter à cheval et il m'a même dit que plus tard j'aurais mon propre étalon et que ça serait le plus beau du royaume.


Chloé sourit à l'idée d'avoir son propre cheval puis elle finit par dire

Et je deviendrais une amazone comme maman, marraine et toi

Renyho a écrit:
Le Baron de Châteauneuf sur Cher avait l'habitude de mener habillement les chevaux, Minos et Adonis. Ce pont sur le Cher qu'il traversait quasiment tous les jours, était certe étroit, mais ne semblait pas dangereux. Pourtant, ce jour, le pont s'était effondré sous le poids du chariot. La vie de deux habitants de Saint-Aignan allait s'éteindre, dans un grand fracas.

Le pont était détruit...

Renyho était dans une quasi obscurité. Ses jambes, ses bras, son corps tout entier le faisait souffrir. Il apercevait quelques rayons de lumière, mais sa vue était d'un ton rougeâtre, le sang coulait le long de ses joues, mais aussi des larmes...
Autour des débris, il parvenait à entendre une forte agitation... Leurs amis étaient présent, Renyho savait d'avance qu'ils ne parviendraient à les dégager. Les chevrons et maillets avaient un poids beaucoup trop important, les chevaux et la charette formaient un dense tas de débris.
Renyho parvint à mouvoir sa main gauche, il sentait une autre main dans la sienne... reconnu celle de son épouse...
Il aurait voulu lui crier une dernière fois je t'aime, la serrer une dernière fois dans ses bras, mais sa voix n'était plus là, il ne pouvait se rapprocher d'elle, mais sa main était dans la sienne, elle y resterait pour l'éternité...

George le Poilu a écrit:
George revenait de Bourges quand il voit l'animation près du pont.

Il est rapîdement informé que Renyho et Pidou sont ensevelis sous les débris mais que les enfants n'ont rien.

Se souvenant de son amitié pour Renyho et Pidou et de leur formidable accueil lors de son arrivée au village, George descend immédiatement de cheval et sans réfléchir, commence à prendre les pierres une à une pour les dégager et les jeter au loin.

Ce faisant, il pense à sa filleule Chloé, cette magnifique fillette de 5 ans et se dit que s'il devait arriver malheur à ses parents, il se ferait un devoir et un plaisir de l'élever du mieux qu'il puisse le faire. C'est en tout cas ce qu'il s'est enagé à faire en acceptant d'en être le parrain... et même si l'ours qu'il est parfois, exprime peu ses sentiments, il l'adore cette gamine...

Les larmes plein les yeux, George continue à déblayer mais il ya tellement de débris...

Bernhari a écrit:
Apprenant l'incindent, Bernhari se précipita vers le vieux pont qui pourtant lui semblait si solide hier encore. Il sauta de son cheval en arrivant à proximité et s'élança pour enlever les plus gros débrits que lui seul avait la force de soulever. Ses articulations le faisaient souffrir, la pierre déchirait sa peau, mais il n'abandonnait pas. À défaut de pouvoir les sauver, il espérait au moins qu'on les retrouve pour qu'ils aient des funérailles dignes de leur rang.

Tout en se tuant à la tâche, il se souvenait de tout les moments passés avec eux. Bern s'en voulait de ne pas les avoir connu tant que cela. Il se souvenait surtout de cette chasse à l'homme pour retrouver la petite Chloé. Qui s'en occuperait maintenant? Probablement son parrain mais que savait-il des enfants?


"On se penchera sur ce problème plus tard, quand nous aurons fini cette macabre besogne."

Jojolasage a écrit:
Dès qu'elle avait reçu le message de sa soeur Escalibur, Jojo avait laissé tous ses dossiers en vrac et était allé chercher sa jument pour partir au galop vers Saint-Aignan. Durant sa route, ses pensées ne cessaient de se mélanger. Elle se remémorait les bons moments passés avec sa soeur, son amie, sa drôle de Dame... mais elle ne devait pas penser à cela, tout ce qui importait était d'arriver le plus vite possible.

Allez Jodie on y est presque, dépèches-toi..

Après un long trajet sans aucun arrêt, Jojo vit au loin un attroupement de personnes devant les ruines du pont.. Elle donna un dernier coup de talon à sa jument, puis elle posa pied à terre au milieu de la foule.
Elle chercha Escalibur des yeux tout en s'approchant de quelques hommes qui étaient entrain d'enlever une à une les pierres... celles-ci recouvraient sa soeur... elle le savait, mais refusait de se résoudre au pire... elle se mit donc à ôter elle-aussi des pierres. Elle aurait voulu voir Escalibur, mais elle ne savait pas où elle se trouvait..

Chloé a écrit:
Chloé entendait de plus en plus de bruit dehors, elle ne put s'empecher de se lever et de courir vers le pont qui venait de s'ecroulé. Elle vit beaucoup de monde entrain d'enlever des pierres, elle vit son parrain et alla se mettre a côter de lui

Parrain, on va les retrouver hein? pas vrai j'ai raison?

En tournant la tête Chloé reconnut Bernhari qui l'avait sauvé à Paris puis Jojo, une soeur de sa maman, elle s'approcha doucement d'elle et lui

Jojo, tu es venu toi aussi

La jeune fille ne put s'empecher de se remettre à pleurer, sa mère lui avait dit qu'il ne fallait jamais pleurer devant du monde même si cela montrait une grande sensibilité, il fallait être fort. Chloé ne se sentait pas assez forte, elle aurait voulu que sa mère la prenne dans ses bras

Escalibur a écrit:
Escalibur montra le mot à Chloé avant d'envoyer la lettre à ses soeurs Amazones. Celle-ci malgré son jeune âge se débrouillait très bien à la lecture et parvint à déchiffrer le mot sans problème.
Je suis sûre que tu feras une très grande Amazone, tout comme ta maman.

Peu de temps après l'envoi du message, un villageois vint signaler à Escalibur qu'une de ses soeurs la cherchait près du pont. Elle décida donc de la rejoindre.
Chloé était maintenant calmée. Elle allait donc l'accompagner. En arrivant près du pont, elles virent que de nombreuses personnes avaient répondu à l'appel et s'affairaient autour des gravats.
A leur côté, se trouvait Jojo. Escalibur lui fit un signe de la main et alla à sa hauteur.

Bonjour, ma soeur. Merci d'être venue aussi vite. J'espère qu'ensemble nous pourrons faire quelque chose.
Si tu veux, pendant ton séjour dans notre village, tu peux loger chez moi.

_________________
Mariée à l'homme qui la fait rêver, Renyho
Maman de la douce Chloé et du petit Arnaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pidou
Aime son Renyho
avatar

Nombre de messages : 362
Village : Saint-Aignan, avec son bien aimé
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: La fin...   Dim 15 Oct - 17:10

Bernhari a écrit:
Chaque effort était rendu horriblement souffrant et difficile pour le routier qui s'éreintait à soulever des débrits trop lourd pour lui. Alors qu'il sentait que son corps allait se disloquer en millier de petits fragments, deux mains enlacés émergèrent de sous les pierres devant lui. Rassemblant le peu de force qu'il lui restait, il se tourna vers les autres pour les prévenir.
"Par ici!"

Sa découverte lui rendit un peu de courage mais il savait qu'il était déjà trop tard.

Obigui a écrit:
Obigui revenait d'un long voyage
Il avait rejoins son nouveau domicile. Que sa faisait du bien de se sentir chez soi: il attendait avec impatience ses retrouvailles avec ren, son ami de toujours et pidou: il allait bien feter sa.

Tout a coup, des cris l'interpellerent dehors.
c'etait valatar qui devalait les rues pour signaler la chute du pont du Cher. Obigui s'y precipita.


Je peux faire quelquechose???
Qui est dessous?

Il vit chloé au loin en train de verser des larmes

Qu'est ce qui se passe??? Pourquoi la petite pleure???

Quelqu'un se resolu a lui annoncer la funeste nouvelle: c'etait ses amis dessous:
Les larmes au yeux, obigui commenca le long travail de desenblayage
Il savait qu'il n'y avait que peu d'espoir: c'etait fini

Khan d'Adelian a écrit:
Entendant l'appel de Bern, Kahn releva le dos, dévoilant un être épuisé, dont les yeux rouges prouvaient qu'il se donnait à son maximum, voire au delà.
Courant vers Bern, trébuchant un peu au passage, Il vit enfin les deux mains enlacées et ... inertes. Se penchant vers les membres, il tendit l'oreille essayant de percevoir un bruit quelconque, mais rien du tout.


_Que tout le monde se réunisse ! Nous allons soulever la poutre à plusieurs, assez pour relever les débris qui gissent dessus, quelqu'un en profitera pour aller tirer Renyho de là !!

Jojolasage a écrit:
Pendant qu'elle déposait une pierre de plus sur le côté, Jojo entendit une petite voix derrière elle. Elle se retourna et vit Chloé. Elle étaient boulversée et avait les yeux rougis.

Oh ma petite puce, je suis heureuse de te voir.

Elle remarqua que de nombreuses larmes inondaient le visage de la fillette et Jojo la prit dans ses bras en lui passant une main sur le visage pour chasser ses larmes.


Ne t'inquiète pas, quoi qu'il arrive saches que tu ne seras jamais seule.

Jojo tourna la tête vers sa soeur qui arrivait vers elle.

Esca, contente de te voir. Merci, mais je doute que je réussirai à trouver le sommeil cette nuit.. Que pouvons-nous faire ? Plus nous enlevons de pierres plus nous en découvrons de nouvelles ! Il faut doubler d'efforts et les sortir de là... rapidement...

A cet instant, elles entendirent un homme crier qu'il avait trouvé quelque choses. Les deux femmes se regardèrent, on pouvait lire une lueur d'espoir mélé à une grande inquiétude. Elle s'avancèrent rapidement pour voir ce qu'il se passait.

Chloé a écrit:
Chloé entendit le nom de son père, elle se tourna et vit tout le monde entrain de soulever la grosse poutre. Elle prit la jambe de Jojo entre ses bras et posa sa tête sur sa cuisse. Chloé avait peur, elle priait comme Madeleine lui avait appris, elle priait pour son père. Elle serait toujours là jambe de Jojo tout en écoutant les villageois parlaient pour avoir des nouvelles de son père.

Jojolasage a écrit:
Jojo vit les habitants s'attrouper autour de la poutre, puis elle sentit Chloé s'agripper à sa jambe. Elle lui passa la main sur les cheveux pour tenter de la rassurer, mais elle savait bien que quoi que n'importe qui puisse dire, l'épreuve qu'elle allait vivre serait une des plus dures de sa vie.. Elle savait très bien ce que pouvait ressentir Chloé car elle-même l'avait vécu à l'âge de 6 ans. Elle avait vu ses parents se faire assassiner par des brigands de passage qui avaient mis le feu à son village. Mais ce fût aussi grâce à cette épreuve qu'elle avait su se forger un caractère fort et elle ne doutait pas que Chloé en aurait un aussi à l'image de ses parents.
Jojo attendait donc, les minutes semblant durer des heures..

George le Poilu a écrit:
Tout le monde étant occupé autour de la poutre et harassé par els nombreuses pierres qu'il avait bougé, George se met quelques instants sur le côté lorsqu'il voit Chloé occupée à prier. Il se dirige vers elle et lui met la main sur l'épaule.

Chloé, c'est parrain george - chuchota t il à son oreille

George prend un mouchoir pour lui sécher les larmes et la prend dans ses bras

Chloé, on va essayer de sortir ton papa et ta maman de là. il faut garder espoir ! Mais s'il devait leur arriver malheur, je te promets que je ne te laisserai pas tomber et que je m'occuperai de toi. Repose toi auprès de jojo et escalibur, tu as l'air si fatiguée... J'y retourne !

George retourne aider à retirer les pierres, poutres et bois recouvrant Renyho et Pidou

Leila a écrit:
Leila arriva en courant

MARRAINE !!!!!!!!!!!!!!!!!!

NOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNN


Leila, les larmes aux yeux, se joingnit aux autres pour déblayer les pierres avec de gestes rapides et empreinte d'une force décuplée par la rage

Leila rejettait les pierres au loin dans l'espoir d'apercevoir, un bout de corps, un oeil ouvert, sentir une respiration...

Cricriultras a écrit:
Cricri avait entendu ce qui se passait au pont du Cher, elle quitta la maison et partit en courant.

Lorsqu'elle arriva, il y avait un attroupement, les hommes déblayaient, un amas de pierres et de poutres.Les femmes s'y mettaient aussi.

Elle vit Chloé en pleurs, elle comprit qu'il se passait quelquechose de grave, elle apperçut Leila Jazz George et tous les gens de SA.

Elle pensa à Pidou et Renhyo, c'était eux qui étaient dessous ces décombres ?
Elle pria Aristote pour qu'ils soient encore en vie, mais à voir les visages graves elle comprit qu'il y avait peu d'espoir.
Elle se dirigea vers le groupe et prie part au déblaiement, elle faisait ce qu'elle pouvait car elle n'avait pas la force d'un homme.

Elle vit Kan Obi et Bern soulever une poutre, et elles vit deux mains enlacées, les larmes se mirent à couler, c'était plus qu'elle ne pouvait en supporter.


NONNNNNNNN c'est pas possible

_________________
Mariée à l'homme qui la fait rêver, Renyho
Maman de la douce Chloé et du petit Arnaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pidou
Aime son Renyho
avatar

Nombre de messages : 362
Village : Saint-Aignan, avec son bien aimé
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: La fin...   Dim 15 Oct - 17:16

Amberle a écrit:
Amberle ayant fait le tour du village pour ramener de l'aide, elle alla chercher Swip pour qu'elle donne les premiers soins au couple.
La jeune fille ne connaissait pas d'autres guerisseuse, mis a part Josybabas, tres reputée. Elle envoya un pigeon a l'ex duchesse, lui demandant de venir au plus vite.
Quand ce fut fait, elle retourna sur les lieux du drame.
La poutre était levée, on ne distinguait qu'une paire de main, inertes.
La jeune fille se precipita pour aller palper le pouls. Elle avait du mal à le sentir tant il était faible. Un espoir susbitait cependant.
Amberle fit signe aux hommes de redoubler de courage et se joignit a eux pour degager le corps.

Chloé a écrit:
Avant que George ne reparte, Chloé lui fit un gros poutou sur la joue. Puis Chloé j'avanca vers le tas de debruit et aperçu des mains, elle continua a avancer comme si elle voulait aller dans les debruits pour toucher ses parents une dernière fois. Ses larmes continuaient de couler, mais elle esperait toujours que ses parents soient toujours là. Elle s'approchait encore, peut-être que si elle allait leur parler, les toucher ils se reveilleraient. On n'appercevait que les deux mains enlacées. Chloé arriva au bord du trou et allait commencer à descendre vers ses parents. La plupart des gens autour d'elle, avait des gouttes qui coulaient le long de leur joues. Oui cet accident avait touché beaucoup de personnes

gilgaalad a écrit:
Arrivant fort tard sur les lieux du drame, Gilgaalad observa la scène avec effarement.

Chaque fois qu'il passait sur le pont, il avait un petite appréhension en le sentant vibrer. Mais de là à imagnier qu'il allait s'effondrer...

A cet instant, il aperçu les deux mains enlacées et se précipita pour aider les autres, sachant bien qu'il était trop tard.

En entendant l'ordre de Khan, Gilgaalad attrapa un des deux bras et tira.
Rien ne bougea, les corps étaient trop coincés.

Georges vient m'aider. Tout seul je n'y arriverai pas!!

Obigui a écrit:
Obigui continuait a enlever les pierres quand khan les appela pour soulever la poutre. Obigui vit alors la main: il sut alors que quoi qu'il fasse, ce serait terminé. Il se retourna d'horreur, de longues larmes lui coulant sur les joues.
Il vit une dame au couleur du BA au loin avec chloé. Il alla vers elle.


Bonjour madame, vous devez etre son ami amazone j'imagine: pidou me parlait de vous parfois. Toutes mes condoleances: je dois dire que je suis aussi aneanti. Je viens de revenir au village, et je me faisait une joie de les revoir

Il s'accroupit ensuite, et caressa la joue de chloé, incapable de faire un autre geste

Escalibur a écrit:
Escalibur eut un choc en voyant les deux mains entrelacées sous les gravats. Comme ses amis, elle commença à pleurer à chaudes larmes la disparition de Pidou et Renyho.

Elle désirait continuer à aider les autres à dégager les deux corps mais elle devait déjà repartir. Elle signala donc son départ à Jojo ainsi qu'à certains de ces amis présents sur place et espéra pouvoir être revenue à temps pour honorer la mémoire des disparus.

Valatar a écrit:
Valatar avait vu la petite qui pleurait, et avait entendu la rumeur, mais il se refusait à croire que Renyho et Pidou étaient vraiment en dessous de ce tas de gravas. Il déblayait mais ne pensait à rien. Jusqu'au moment où Bern cria

Citation :
Par ici!

Valatar se précipita et vit deux mains inertes, l'une dans l'autre. C'était en effet possible à présent. En tout cas, il n'y avait plus de moyen de ne pas y penser. Il se joignit alors aux quelques ceux qui soulevaient la poutre. Ensemble, il parvinrent à la déplacer, malgré son poids. Ils découvrirent alors un visage ensanglanté. Un mentel déchiré. Une épée cassée. Nul doute, c'était lui...

Valatar ôta son chapeau, et baissa la tête. Les autres hommes avaient fait de même. Soudain, un silence se fit, pesant, dans les décombres. Plus un oiseau ne chantait. C'est comme si la Nature avait découvert le corps, comme si le monde entier savait déjà et accordait aux deux époux un moment de silence, respectueux.

Johanara a écrit:
Johanara se tenait un peu à l'écart , la mort l'avait toujours effrayée au plus au point... Elle regarda la petite Chloé orpheline dorénavent et tous ces gens qui semblaient si affligés... Elle en connaissait que très peu Renhyo , elle l'appelait Rhino parfois en taverne mais Loco lui en avait toujours dit le plus grand bien... Tiens Loco...La nouvelle allait l'éffondrer...
Quand à Pidou un fichu caractère toutes les deux ... Elles s'étaient souvent cherché des noises mais elle espèrait que Pidou savait qu'elle avait bien aimé toutes ces chamailleries et qu'elle les regretterait même un peu..
Surtout Jo avait admiré leur Amour , un amour qui se suffit à lui même et qui lui ne mourrait sans doute jamais. Jo ne put retenir quelques larmes lorsqu'elle vit les deux mains enlacés. Elle espérait un jour aimer comme ces deux là s'étaient aimés. Ses yeux cherchèrent ceux de Valatar...

Khan d'Adelian a écrit:
Les deux corps venaient d'être dégagés des débris. Kahn, n'ayant pourtant aucune notion en medecine, se doutait bien qu'au vu de leur état, il ne restait plus grand chose à faire, si toutefois un soupçon de vie persistait en eux.
A présent incapable de faire plus, le jeune homme ne voulait pas renoncer à l'espoir, aussi faible pouvait en être la lueur.


_Ne déplacez pas plus les victimes, posez les sur le sol, ils doivent être allongés sur le côté ...!

Reprenant presque instantanéement conscience de ses efforts, Adelian se posa sur le sol, tentant de reprendre son souffle. Mais être désormais si impuissant en attendant un guerrisseur, cette idée lui devint insuportable. Et voir tout le monde se résigner ainsi, au milieu de ce malheur. Se relevant :

_Alors ?! Qu'attendez vous ?! Priez ! Formez un cercle autour d'eux !!



Valatar a écrit:
Les mots de Khan brisèrent le silence.
Valatar comprenait que Khan ne voulait pas accepter la réalité. S'ils n'étaient pas encore partis, c'étai inévitable. Il n'y avait plus qu'à prier, certes, mais Valatar ne pouvait s'y résoudre.
Il gardait la tête baissée, mais sentit que le moment était trop dûr pour lui. Il avait besoin d'un réconfort. Les yeux emplis de larmes, il leva tête et croisa le regard de Jo. Quelques perles rares coulaient le long de ses joues. Elle le regardait avec intensité. Comme si elle voulait lui dire quelque chose. Il s'approcha d'elle, le chapeau toujours à la main, et la prit par l'épaule. Il sentait qu'elle avait autant que lui besoin de ce réconfort.

Il faisait de plus en plus lourd

Chloé a écrit:
Chloé vit le corps de ses parents sur le sol elle se mit à courir vers eux en criant

NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNNNN


Elle se jeta au sol et prit la main de sa mère dans la sienne et une mère de son père dans son autre main et se mit à pleurer encore plus. Plus rien ne pouvait là consoler, ses parents étaient partit...

Papa... Maman... svp non ne nous abandonnés pas, Nous avons tous besoin de vous.

Chloé continuait de leur parlait en pleurant, elle ne pouvait l'accepter, elle ne pouvait vivre sans eux. Leur sang coulait dans ses veines et elle ne pouvait admettre que leurs sang était entrain de se glacer. Non elle ne pouvait pas et ne pourrait pas. Elle continuait à leur parler

Maman, Papa, je vous aime, restez avec moi. Arnaut aussi a besoin de vous. Regardez tout vos amis sont là, tout le monde est là. svp ne partez pas.

La jeune fille pleurait de plus belle.

_________________
Mariée à l'homme qui la fait rêver, Renyho
Maman de la douce Chloé et du petit Arnaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pidou
Aime son Renyho
avatar

Nombre de messages : 362
Village : Saint-Aignan, avec son bien aimé
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: La fin...   Dim 15 Oct - 17:38

Renyho a écrit:
Son mantel était déchiré... sa lame, qui lui avait été confié par le Duc du Berry Juju, était plié, brisé, cette lame qui avait été toujours présente pour défendre le Berry. Le Baron avait rendu son dernier souffle. Il semblait paisible, songeur, le visage figé, il était mort avec le sentiment d'avoir toujours tout donné pour le Berry. Un sentiment de bonheur.

Dans la poche intérieur de son mantel, on y trouverait un parchemin, plié en quatre, marqué du sceau de la baronnie de Châteauneur sur Cher. Que pouvait il bien être caché, à l'intérieur de son vêtement?
Le parchemin était humide, l'eau du Cher avait fragilisé le papier. Il semblait s'agir, à première vue, des dernières volontés du Baron. Les Terres de Châteauneuf ne pouvaient pas rester en friche, le châteaun ne pouvait pas rester à l'abandon.
Le Baron gardait toujours sur lui, ce papier d'une grande importance à ses yeux. Il espérait que quelqu'un le retrouve, et qu'il soit porté aux autorités. En espérant qu'un maraud n'essayerais pas de dépouiller son corps sans vie...

Il était là, allongé dans les décombres, sa main refermé sur celle de son épouse. Il souriait, le soleil brillait sur son visage. Il était mort, en toute sérénité...

Bernhari a écrit:
Les corps furent enfin dégagés mais ils ne respiraient plus. On les transporta sur la terre ferme, côte à côte, en attendant l'arrivée des guérisseurs. Certains priaient croyant qu'il y avait encore de l'espoir, d'autres pleuraient sachant que c'était fini. Triste mois que cet octobre 1454, alors que les morts s'accumulent à Saint-Aignan. Le routier posa une main rassurante sur la tête de la petite Chloé. Il se pencha sur elle et l'emprisonna dans ses bras pour la réconforter.

"Ne t'en fait pas, petite Chloé, Odin saura les accueillir au Valhalla. Ils y seront bien plus heureux qu'ici, croit-moi. Soit forte, parce que je suis sûr que c'est ce qu'ils attendent de toi."

Il avait à peine murmuré ces paroles de façon à ce que la petite soit la seule à les entendre. Bernhari se releva lentement et fit signe à Georges de s'approcher.

Chloé a écrit:
Chloé regarda Bernhari en coutinuant de pleurer. Elle l'écouta attentivement, dans les gros bras du routier la petite fille semblait minuscule pourtant elle se sentait en sécurité comme la fois où il l'avait sauvé des mechants. Les larmes continuaient à couler le long de ses joues de petite fille. Quand l'homme la posa à terre, elle alla poser sa tête sur le corps de son père, en ouvrant les yeux elle aperçu un bout de papier, elle le sortit délicatement, il était trempé, elle manqua de peu de le dechirer. Elle leva le parchemin en l'air pour que quelqu'un le lisse a haute voix. Sa diction n'était pas assez parfaite pour qu'elle puisse le lire elle même. Elle regarda tout le monde, personne ne semblait vouloir lire le parchemin mais il le fallait bien...

Renyho a écrit:
La petite Chloé avait saisi le parchemin. On pouvait y lire.

Jojolasage a écrit:
Jojo vit un homme la rejoindre.

Merci Messire.. oui j'étais une de ses soeurs Amazones...

A cet instant, la poutre fut soulevée complêtement et Chloé était parti en direction du trou qui avait été dégagé. Celle-ci s'effrondra en criant.
Jojo s'approcha à son tour et vit avec effroi son amie aux côtés de son époux, ils semblaient appaisés. Elle dût contenir un sanglot pour ne pas perdre pied. Elle salua d'un geste Escalibur qui partait, ne pouvant plus parler..

Amberle a écrit:
L'Histoire est cyclique. La mort précipitée de ce couple qu'elle admirait la replongea dans son passé. Ses anciens cauchemars enfouis au fond d'elle rejaillissaient. Des larmes coulaient, en memoire de Ren et Pidou, mais aussi pour son feu pere. Son passé la rattrapait. Elle se revoyait en la personne de Chloé.
Amberle se dirigea vers Khan et tourna le dos à ce spectacle macabre.


Paix a leur ame.
Tu veux vraiment rester ici? allons a l'Eglise priez pour leurs ames.
chuchota elle a Khan

Amberle partit, accompagnée de son tendre. "Ren, Pidou, vous allez nous manquer."
Au passage, elle ebouriffa les cheveux de Chloé, esquissant un sourire qui se voulait reconfortant.

Khan d'Adelian a écrit:
Kahn sentit trés vite que la foule se résignait, provoquant en lui le même sentiment, si ce n'est plus. Acquiescant d'un air battu aux paroles de sa bien aimé, il prit sa main et partit avec elle vers l'église.

Mais plus loin, hors de la vue des autres, au près de sa douce Amberl, il ne put contenir bien longtemps. Lâchant sa main, il vint s'assoir au bord du Cher, prenant sa tête entre ses mains. Ses épaules se mirent à trembler silencieusement...

Barth74 a écrit:
Barth avait tout vu. Il était la quand les époux étaient tombés. Il avait meme du les voir juste avant, lui qui était de l'autre coté, et venait juste de traverser. Pourquoi n'était ce pas sur lui que le pont s'était éffondré... pourquoi eux...? a ce moment la ??
Et depuis ce moment, le drenier sourirre des époux, galopant gracieusement, tout était flou...
Il était resté la, au bord du gouffre qui venait de se former, a regarder les evenements s'enchainer, sans rien pouvoir y faire. Il était figé, paralysé par la peur. Rien ne bougeait en lui sauf la cascade de larmes qui coulaient sur ses joues. Il avait compris, des le premier instant, que s'était fini. Il avait vu tout le monde s'agiter, pour dégager les pierres, puis le grand silence, a la découverte des 2 époux, surement ensanglantés, le corps dissloqués par le poids de la poutre.

Barth tremblait, des genoux et des épaules. Il se laissa tomber par terre, et enfouit sa tete dans ses bras. Il se rapella l'amour de ses amis, leur splendide demeure, tous les bons moments pasé ensemble... Pourquoi était-ce celui ci, le moment de leur dernier sourire, qui lui hanterait l'esprit toute sa vie ? ...
Puis, il se souvint des enfants.. 2 beaux enfants.. mais qui s'en occupait, et s'en occuperait plus tard...

Il savait que déja, on avait pris en charge Chloé, mais avait entendu qu'elle avait vu ses parents morts... Ca la marquerait a vie, et barth n'aurait pas laissé la petite s'approcher des corps.

Puis il se souvint du 2eme enfant... Arnaut...

Lui par contre personne ne s'en était occupé, et n'y avait meme fait attention.

Barth releva la tete et la tourna. Il vit le petit, avec le major d'homme de la famille, dans le charriot qui avait précédé les époux. Eux s'en était sorti, mais le major d'homme semblait tout paniqué.. Qu'allaient devenir ces enfants...

Songnis a écrit:
Songnis de Suarez arriva au triple galop de son domaine de Tramecourt .. il avait chevauché aussi vite qu'il avait put s'arrêtant une nuit sur deux et changeant de monture dans les relais le plus souvent possible il arriva enfin en vue du domaine des Chesnais et fut surpris de voir un carrosse aux armes de son domaine dedans se trouvez marie, la nourrice et le petit Arnaut; Songnis s'approcha de la nourrice et prit l'enfant pour l'amener non loin de sa sœur ... l'heure était grave et Songnis estimais que ce petit bonhomme aussi avez le droit de dire au revoir a ses parents. Il regarda Chloé et lui baisa le front. Cela fut la première fois que ce grand colosse d’apparence froide oser faire une bise a cet enfant . puis il chuchota très doucement

Toutes mes condoléances mademoiselle la baronne ... Nostre domaine aura toujours ses portes ouverte pour vous ...

Chloé a écrit:
Chloé vit arriver Songnis, elle se précipita dans ses bras et se mit à pleurer, l'homme ne savait quoi faire, il l'entoura de ses bras. Après quelques minutes Chloé lui dit

C'est ça que tu voulais me dire hein? C'est pour ça que tu nous fais venir ici? tu etais au courant! et liliann aussi elle était au courant!

Chloé le regarda dans les yeux, des larmes continuaient de pleurer, elle ne pouvait se resigner à l'idée que ses parents étaient mort.

_________________
Mariée à l'homme qui la fait rêver, Renyho
Maman de la douce Chloé et du petit Arnaut


Dernière édition par le Mer 18 Oct - 10:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renyho
Aime sa Pidou
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 30
Village : Pour toujours avec son aimée
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: La fin...   Jeu 19 Oct - 18:49

songnis a écrit:
Songnis éloigna un peu Chloé pour ne pas qu'elle étouffe son petit frère. Puis il s'accroupis comme il put pour être a hauteur de la fillette et lui dit
Je n'était pas au courant de la gravité... sinon croyez bien que j'aurait était du voyage ... JE suis désolé pour vous mademoiselle ... Sachez que moi aussi je sais se que c'est ce perdre ces parents brusquement ...

Puis Songnis prit Chloé dans un bras et garda Arnaut dans l'autres les embrassa tous les deux et se releva avec toujours Arnaut dans ses bras et demanda à l'assemblé

Ou est l'officier du guet de cette ville ? Ou s'on les personnes qui sont a même de me faire un topos de la situation ... Il faut faire quelques chose pour les enfant avant de penser au morts !

Jojolasage a écrit:
Jojo qui s'était tenu à l'écart un instant s'approcha à nouveau de Chloé. Elle était à présent en compagnie d'un homme que la Duchesse avait déjà rencontré par le passé lors d'une fête où elle l'avait croisé en compagnie de Liliann.

Bonjour Messire. Je me présente, Dame Jojolasage, Duchesse du Bourbonnais-Auvergne. J'étais une amie de Pidou... Vous avez raison, il faut penser avant tout au devenir de ces deux enfants.. Si je peux faire quoi que ce soit, n'hésitez pas.

songnis a écrit:
Songnis se retourna vers la duchesse et lui fit un baise main après lui avoir dit

Madame la duchesse ... ravis de vous revoir je ne sais si vous vous souvenez de moi je suis l'époux de Liliann ...

Puis il se redressa sur sa canne et dit

Enfin là n'est pas la question . Asteur il faut décider de l'avenir de ces enfants ... De la baronne Chloé comme de son petit frère Arnaut . Enfin ce n'est point a moi de prendre les décision mais si il le faut j'outrepasserais mes droits pour régler cette histoire au plus vite car ces enfants n'on pas a souffrir plus longtemps de la solitude dans laquelle il se retrouve ... Et je ne sais pas pour vous mais pour ma part je croit que la chose la plus sage a faire est de réunir les marraines et parrains des enfants ou tout du moins ceux de Chloé puisque Arnaut n’ai pas encore baptisé … De plus si cela se trouve les parents on peut être laissé un testament ou autre document supplémentaire chez quelques notaire ou prêtre je ne sais pas moi …

Jojolasage a écrit:
Oui je me souviens bien de vous Messire. Le plaisir est partagé, bien que j'aurais souhaité que cela se passe dans d'autres conditions..

Effectivement, c'est une bonne idée, sa marraine et son parrain sauront peut être ce qu'il y a à faire. Ses parents n'ont laissé à ma connaissance que la lettre que tiens Chloé dans ses mains... Elle l'a lu tout à l'heure.. Mais peut être y a-t'il une inscription qu'elle n'a pas lu ? Son père a dû songer à cette éventualitée en rédigeant cette lettre..

Jojo regarda avec attention la fillette dans les bras de Songnis qui semblait incosolable.

Ma puce, est-ce qu'il y aurait par hasard quelque chose d'écrit au dos du mot de ton papa ?

totoxlezerox a écrit:
Totox arriva sur les lieu pour presenter ses condoleances ...

Il etait un peux embarassé , ne sachant quoi dire . Il n'avait pas eu beaucoup le temps de connaitre Pidou et Renyho , mais les avait grandement apprecié...


Mes sinceres condoleances a vous et votre frere mademoiselle...

Puis totox regarda son amie Jojo

desolé de vous retrouver , dans de telles circonstances Duchesse

songnis a écrit:
Bien il nous faut maintenant agir.

Regarde Antho qui s'endort dans ses bras se dirige vers la caleche qui l'a amené de Tramecourt pour le donner a sa nourice, marie puis reviens vers la petite fille et les corp du couple

Il faut aussi penser a bouger les corp ...

Se retourne et voit de gueux passant par là pour regarder se qui se passe

-Vous là bas sa vour dit de gagner deux écus
-Bha ouais nous on veux bien ! Quoiqui faut faire monseigneur ?
-Ammenez les corps de la baronne et du baron en leur domaine

Se retourne vers l'assemblé

Vous y voyez une objection ?


Chloé a écrit:
Chloé regardait les corps qui étaient entrain d'être bouger quand elle aperçu quelques choses tombés de la poche de sa mère. Elle s'approcha et vit que c'était un parchemin, elle se rappella alors le jour ou elle vit sa mère entrain de coudre dans toutes ses robes une poche secrète elle lui avait dit "c'est pour ton avenir mon amour". Chloé etait encore jeune a ce moment là et n'avait pas posé de questions. Elle se baissa et prit le parchemin dans ses mains, elle l'ouvrit puis se mit à lire doucement.



Elle tendit ensuite le parchemin à Songnis

Songnis a écrit:
Songnis relu le parchemin et acquissa à la lecture de son nom ... il regarda la nourrice puis rendis le papiers à Chloé en lui disant

Tenez mademoiselle la baronne ... je vous remercie

Puis Songnis réfléchi un peu avant de demander aux habitants de Saint-Aignan

Qui est le héraut du Berry ? Est il en Saint-Aignan ? Car il faut le faire mander et lui montrer ces testament pour que la passassions se fasse ...
De plus il faut faire mander un crieur, si se n’est fait pour annoncer le décès du baron et de la baronne de Chesnais .

Chloé a écrit:
Chloé reprit le parchemin, le mit dans la petite poche de sa robe et prit son frère par la main et l'amena un peu à l'ecart de tout le monde. Chloé lui expliqua doucement la situation pour ne pas l'affoler. Le jeune garçon avait du mal à comprendre pourquoi ses parents étaient partis mais pour le moment il fallait surtout lui faire comprendre qu'il devait partir avec Songnis. La jeune fille et son frère revinrent vers Songnis. Chloé lui dit
Rentre à tramecourt au près de Liliann et tes enfants, prend Arnaut avec toi, je m'occuperais de Châteauneuf et viendrait le voir très souvent.


Chloé lui fit un baiser sur le front et lui dit

A bientôt mon petit coeur. Sois sage surtout.

Songnis a écrit:
Songnis sourit devant la force de caractère de la nouvelle baronne

Non mademoiselle .. je vais rester encore un peu ici ... je partirais quand tous sera réglé ... Et puis comme cela Arnaut aura le temps de ... enfin vous comprenez ...

Je vais prendre une chambre dans l’auberge voisine. JE ne vais pas vous laisser comme cela voyons …

Sourit à la petite fille

Chloé a écrit:
Alors tu dormiras dans une chambre d'amis à Châteauneuf, l'auberge d'Heidi est très bien mais tu seras encore mieux chez nous.

Chloé regarda tout le monde puis dit assez fort avec une voix toujours tremblante

Je vous remercie à tous pour ce que vous avez fait pour nos parents. Je ne l'oublierais jamais. Sachez que Châteauneuf à ses portes ouvertes pour les habitants du Berry.

S'adressant à Jojo
Toi aussi vient à Châteauneuf avec nous, tu dois te reposer

George le Poilu a écrit:
George est impressionné par la maturité et le courage de sa filleule et ne sait pas quoi dire

Songnis a écrit:
De plus en plus impressioné par la maturité de Chloé Songnis dit

Merci madame la baronne

Jojolasage a écrit:
La Duchesse vit arriver Totox.

Bonjour mon ami.. effectivement, les circonstances ne sont pas les meilleurs...

Croisant le regard de Chloé, Jojo accepta de venir avec elle au Chateau. Elle lui prit la main et s'accroupit pour être à sa hauteur.

Viens ma puce, toi aussi tu as grand besoin de te reposer à présent.

Chloé a écrit:
Chloé prit la main de Jojo, elle devait se montrer forte devant tout le monde mais elle savait que dès son arrivait dans sa chambre ce soir la peine l'envahirait. Le corps de ses parents se trouvait dans la charette conduit par des paysans. Arnaut était dans les bras de Songnis et Chloé tenait la main de Jojo, ils partirent en direction de Châteauneuf, les corps de Renyho et Pidou serait mis dans la chapelle de leur demeure le temps qu'il aient un enterrement de leur rang. Chloé reviendrait dans quelques jours pour remercier comme il se doit tout les habitants de Saint-Aignan.

Kuzcau a écrit:
Une rumeur d'incident eatit parvenu à Bourges. Rien de trés concret et les rumeurs plus ou moins réalistes circulaient. Qui un pont écroulé, qui un incendie, qui de nombreuse personne , qui personne, où a sancerre a saint-aigan, à chateauroux?Ce n'etait pas la premiére fois que de telle rumeur circulaient.Elles finirent par arriver au Bureau de Kuzcau à la cathedrale, où il était en plein travail , avec plein de dossier en cours, entre autres le s funerailles de Volpone et le changement imminant de dirigeant à la tête de l'archeveché avec la passation de pouvoir entre Monseigneur Elmoron et Monseigneur Novilos.
Un mesager ducale se fraya un chemin jusqu'a lui et lui tendit un plis lui annoncant la funeste nouvelle. Le baron et la baronne de chateauneuf sur cher, Renyho et Pidou, venaient de deceder, laissant deux enfants orphelins. Kuzcau se rendit sur les lieux du drame pour voir de ses yeux ce pont écrouler et les dégats produits. Il prit ensuite la direction de chateau neuf, pour aller voir les enfants. Encorer un coup dur pour Chloe, apres son enlevements , maintenant.....

Songnis a écrit:
Songnis recu une missive de Tramecourt lui demandant de rentrer et le lendemain il vu les titres dans l'AAP ... Une épidémie faisait rage en son domaine de Tramecourt il devez rentrer au plus vite il s'éxcusa aupres de ses hotes et repartie pour Tramecourt ou l'attendais encore des morts et encore des soucis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pidouetrenyho.actifforum.com
Renyho
Aime sa Pidou
avatar

Nombre de messages : 315
Age : 30
Village : Pour toujours avec son aimée
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: La fin...   Jeu 19 Oct - 18:49

2006-10-19 14:30:05
Décès des époux de Chesnais
SAINT-AIGNAN - (AAP) Alors qu’ils rentraient d’une excursion chez des amis afin de parler du baptême de leur nouveau né, les époux Pidou et Renyho du Chesnais ont été les victimes d’un accident, laissant derrière eux deux orphelins.

Ils étaient à quelques mètres à peine de leur destination lorsque le pont du Cher s’est effondré au passage de leurs chevaux. Ce gros pont de pierre était assez vétuste, mais tout le village le jugeait assez solide pour être conservé en l’état.

Renyho du Chesnais, baron de Chateauneuf-sur-Cher, venait de perdre son père adoptif, l’universitaire Gump, lorsqu’il entreprit ce voyage. Celui qui avait été par trois fois bourgmestre de Saint-Aignan et qui partageait ses activités entre ses fonctions de diplomate, son rôle dans le parti PARS et sa vie de famille portait sur lui un testament, rédigé avant la naissance de son héritier et par lequel il lègue l’ensemble de sa fortune et de ses terres à sa fille aînée Chloé de Chesnais.

Pidou, son épouse, était une personne très investie dans la vie politique de Saint-Aignan et du Berry, avant de tout quitter pour se consacrer à sa famille. Elle était également amazone et militaire, gradée lieutenant.

Les corps des deux époux ont été retrouvés main dans la main, sous les décombres du pont. Leurs visages, saignants, paraissaient toujours souriants.

Chloé, désormais orpheline, sera sans doute confiée à son parrain George le poilu, duc du Berry, pour le temps de son éducation.
Le plus jeune fils, Arnaut, âgé d’à peine 3 mois, était sur le point d’être baptisé. Aussi, personne n’est encore en mesure de dire qui sera chargé de son éducation.

Valatar, pour l’AAP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pidouetrenyho.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Baronnie de Châteauneuf sur Cher :: Le Rez de chaussé du Château :: La Bibliothèque-
Sauter vers: