AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chloé
Maitresse des lieux
avatar

Nombre de messages : 653
Village : Là où elle se sent vivre...
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho   Mar 14 Nov - 22:59

Samedi 18 novembre sur la gargotte Berrichonne

Citation :
Un homme qui arrivait tout droit de Châteauneuf sur Cher accrocha un parchemin sur un mur du village. Il repartit tout de suite après. Sur le parchemin était ecrit




HRP/ Rendez-vous sur la gargote à partir de 21h30/22h /HRP

_________________
†††† Auprès d'Artemis et de Léonise... ††††
Mais continue a veiller sur son époux et ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé
Maitresse des lieux
avatar

Nombre de messages : 653
Village : Là où elle se sent vivre...
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho   Dim 19 Nov - 0:13

Altho a écrit:
[HRP] Le RP des funérailles bien que sur la gargote se situe à l'église de Bourges. De même, la mise en terre se fera sur le domaine de Châteauneuf, bien que sur la gargote.[/HRP]

Le père Altho arriva un peu en avance, juste le temps pour lui de vérifier quelques petits détails. Désireux de s'assurer que le vin de messe n'était pas éventé, le curé s'en servit un doigt. Non pas qu'on allait en servir ce soir, après tout, il s'agissait là de funérailles, mais tout de même, il est bon de s'assurer que tout est en ordre chez soi...

Le prêtre sortit donc de la sacristie un gobelet à la main et s'avança près de l'autel, devant lequel les cercueils étaient installés...



Mes amis, le Tout-Puissant, a décidé de vous rappeler à lui.
Puissiez-vous être heureux, là-haut sur le Soleil car vous nous manquez ici sur terre.

A la votre mes amis, à la votre, dit le prêtre en avalant la liqueur...

L'heure de la cérémonie approchait, et les amis du Baron et de la baronne de Châteauneuf sur Cher n'allaient pas tarder à arriver...

Diacre de Bourges a écrit:
Arrive le diacre Arcin...

Pardonnez moi mon père pour ce retard. Sur la route menant à Bourges, un berger m'a supplié de l'aider à mettre bas un de ces moutons, je n'ai pas pu lui refuser.

Chloé a écrit:

Chloé entra dans la grande église de Bourges, elle aidait son petit frère a marché en le tenant par la main. La jeune fille était habillée tout de noir. La larme à l’œil, elle avançait entre les rangés de banc. Continuant à avancé en regardant le sol pour ne pas voir les cercueils de ses parents. La jeune Baronne arriva au premier rang, elle aida son frère a s'assoier puis se posa à côté de lui. Chloé essuya sa joue couleur pêche où coulait des perles d'eau, avec un mouchoir blanc où dessus était brodés en rouge "PC" les initiales de sa mère. Elle leva doucement son visage et regarda la magnifique église où elle se trouvait, en serrant la main de son frère. Lui ne comprenait pas pourquoi il était revenu ici, pourquoi il n'était pas rester à Tramecourt. La jeune fille baissa à nouveau les yeux. Cette journée était trop dure pour elle, elle ne pouvait se résoudre à vivre sans eux. Elle espérait que son parrain et sa marraine viendraient là rejoindre dans ce terrible moment.
Altho a écrit:

Altho oublia allait faire une remarque au diacre, quand dame Chloé, baronne de Châteauneuf sur Cher et d'Aloigny fît son entrée, accompagnée de son jeune frère...

Ma dame, malgré votre grande maturité, vous êtes bien trop jeune pour perdre vos parents. Si vous, ou votre frère veniez à vous sentiez mal durant la cérémonie, n'hésitez pas à me faire un signe à moi, ou à mon assistant que voici.

Altho s'écarta et désigna le diacre Arcin, qui acquiesa...

Palandrin a écrit:
Palandrin, natif des terres de Châteauneuf sur Cher, arrivait tout droit de la seigneurie de Saint Loup des Chaumes. Il avait fait le voyage en quelques heures, son cheval filait aussi vite que la nuit tombait.
Il pénétra dans l'imposante Eglise de Bourges, il n'aurait manqué, pour rien, les funérailles du Baron et de son épouse des terres qui l'avaient vu naître. Il se mit discrètement assis, sur un banc de l'église, se remémorant le jour où il avait aperçu, depuis la place de Bourges, Messire Renyho se faire anoblir le 7 avril 1454 par le plus grand Duc que le Berry ait connu, Juliano di Juliani, désormais Duc du Berry Champenois. Ou encore, le mariage de ce charmant couple, le 19 novembre 1453. Un an après, ils allaient être inhumé, dans les terres qu'ils avaient si gentiment partagés, vaillamment défendues, ces terres qui veilleraient sur le repos éternel des époux...

Chloé a écrit:
Chloé leva les yeux en entendant parler. Elle reconnut le père Altho. Elle lui dit
Je vous remercie, d’avoir bien voulu vous occupez du dernier hommage de mes parents, et je ne vous remercierai jamais assez pour cela.
La cérémonie sera dure mais nous ferons avec.


Chloé fit un signe de tête au Diacre qui se trouvait un peu plus loin.

Froyon a écrit:
Un jeune couple pénètre lentement dans l'édifice , se tenant par la main! Ils avancent silencieusement, l'émotion étant visible sur leur visage ! Ils ne peuvent s'empêcher de fixer les deux cerceuils , le regard humide. Ils s'arrêtent un instant pour se receuillir devant les dépouilles puis viennent s'asseoir non loin des enfants, Berenice étant la plus près d'eux.

A aucun moment leurs mains se sont séparées.

Altho a écrit:
Je vous en prie madame la baronne, je partage votre deuil, ainsi que votre peine. Vos parents étaient de grandes gens, et tout le duché est touché par cette tragique perte.

Le curé leva les yeux, et aperçu messire Palandrin qui fît son entrée...
Il laissa la baronne, et son frère au bons soins du diacre, et alla le saluer.


Je suis content de vous savoir ici messire Palandrin.
Vous qui respectâtes tant les deux disparus, je vous en prie, installez-vous près de la baronne, et reconfortez-là çi besoin, car l'épreuve qu'elle traverse actuellement est tellement forte que j'ai peur qu'elle n'en succomble... Veillez-sur elle, et Saint-Arnvald vous le rendra.

Diacre de Bourges a écrit:
Petit à petit, les gens arrivaient et prenaient plaçe...
Arcin se demandait s'il pourrait s'eclipser un court instant pour gouter le vin de messe. Boisson dont sire Enderg n'avait pas cessé de faire l'éloge...
Yavïn a écrit:

Le visage cachée par son capuchon, Yavïn entra dans l'édifice, quelques personnes étaient déja présentes, il se signa comme on avait coutume de le faire en de tel lieux et il resta adossé au mur au fond de la salle. Observant les personnes deja présente, il attendait que la cérémonie commence.

_________________
†††† Auprès d'Artemis et de Léonise... ††††
Mais continue a veiller sur son époux et ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé
Maitresse des lieux
avatar

Nombre de messages : 653
Village : Là où elle se sent vivre...
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho   Dim 19 Nov - 0:25

Palandrin a écrit:
Il écoutait d'une oreille attentionnée le curé. Il s'approcha de la place ou la baronne était assise.
Mes sincères condoléances, Mademoiselle...

Il était fort gêné de la rencontrer en tel jour. Lui qui n'avait toujours que rencontré le Baron ou son épouse, mais jamais leurs enfants.
Puis je prendre place auprès de vous? Vos parents m'étaient très chères, c'est une énorme perte pour nous aujourd'hui, présent afin de les saluer une dernière fois.

Diacre de Bourges a écrit:
Le diacre avait reperé deux nouveaux arrivants qui se tenaient par la main... Il s'approcha, leur proposa une pomme, leur tendit sans attendre leur réponse, puis vint se plaçer derrière le prêtre...

Diacre de Bourges a écrit:
Un fois plaçé derrière Altho, le diacre repéra un homme encapuchonné qui s'était discrètement plaçé au fond, adossé contre le mur froid de pierre.
Arcin s'approcha de l'homme, et lui chuchauta :


Allez-vous assoir, vous n'êtes pas au tribunal ici !

Marie Alice a écrit:
MarieAlice avait chevauché longuement pour assister aux funérailles de sa marraine.

Elle avait le coeur gros et lourd en se remémorrant les moments passés ensembles chez les Amazones, comment Pidou l'avait accueilli avec chaleur.

Elle mit pied à terre, attacha son cheval et pénétra dans la cathédrale, cherchant du regard des visages connus.


Elle aperçut la fille de son amie et s'avança vers elle.

Bonsoir Ma dame. Je m'appelle MarieAlice et je fais partie des Amazones, votre mère était ma marraine et je dois dire au nom de mes soeurs et de moi-même qu'elle nous manque cruellement.

Je vous présente mes plus sincères condoléances.

MarieAlice la salua puis alla prendre place en attendant le début.

Chloé a écrit:
Chloé se retourna en entendant des gens arrivaient. Elle aperçut Dame Berenice et Sieur Froyon. Elle était heureuse qu'ils soient venus d'aussi loin pour ses parents. Chloé ne les connaissait pas beaucoup mais elle avait beaucoup entendu parler d'eux par sa mère. Et d'après elle, ils devaient être très proches. Elle les regarda leur fit un petit signe de tête puis un sourire. Arnaut commençait à s'agiter, elle s'approcha de son oreille et lui dit tout doucement

Soit sage mon amour, pour papa et maman.

Elle vut Altho parler avec un jeune homme, elle connaissait aussi ce visage mais ne pouvait lui donner un nom... Il s'approcha d'elle

Merci Messire. Le regardant pendant qu'il parlait Bien sur prenez place. Vous etiez donc un ami de mes parents?

Une dame s'approcha d'elle, elle la regarda puis lui dit

Oh, je vous remercie d'être venue pour elle. Elle aurait été profondement touchée de cette acte.

Palandrin a écrit:
Il saisit le livre de prière qui était sur le banc, puis s'assit auprès de la Baronne.

Votre père m'a beaucoup appris, en effet. Je l'aidais dans diverse mission, les terres qui s'étendent fort loin de sa baronnie ne lui permettaient pas de voir tout. Nous discutions souvent, il était bien plus qu'un ami pour moi, lui et son épouse me manqueront tant...

Il se tu, regardait l'hostel, les mots ne lui venaient plus, son regard parlait suffisamment...

Chloé a écrit:
La jeune femme regardait l'homme dans les yeux. Il avait l'air profondément touché par la mort de ses parents. A la fin de ses paroles, elle tourna à son tour la tête sans rien dire. Oui ses parents allaient lui manquer mais aussi à d'autres personnes. Ils étaient très appréciés partout dans le royaume. Chloé tenait toujours la main de son frère qui lui fixer le diacre de bourges.

Altho a écrit:
Alors que des personnes arrivaient encore, le prêtre vint se plaçer derrière l'autel, et s'adressa à l'assitance...

Pourquoi nous, aristotéliciens, enterrons-nous nos mort ?

La réponse est fort simple.

Comme nous l'enseigne le Livre des Vertus, le Très-Haut a fait l’Homme de terre et d’eau, ce qui par nature est attiré par le centre de la terre, mais l’amitié vrai élèvera son âme et si elle est digne de rejoindre le seigneur elle ne s’enfoncera pas comme le corps vers le feu des enfers, sur la Lune, mais au contraire elle trouvera sa vrai nature qui est de s’élever vers notre seigneur, sur le Soleil. Soleil où réside le Tout-Puissant, les sept archanges, Aristote le Sage, Christos le Pieux, Arnvald le Juste, ainsi que tous hommes et femmes qui par leur nature vertueuse ont franchi l'Arc-en-Ciel menant dans la maison du Seigneur.

Diacre de Bourges a écrit:
Plus le temps passait, plus le diacre avait chaud et soif... Surtout soif... Vivement que ca finisse que je puisse me rinçer le gosier... pensa-t-il.

Altho a écrit:
Alors le prêtre parla, la larme à l'oeil...

Après tous nos regards qui ont croisé les leurs, qu’ils puisse enfin voir le tiens seigneur.

_________________
†††† Auprès d'Artemis et de Léonise... ††††
Mais continue a veiller sur son époux et ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé
Maitresse des lieux
avatar

Nombre de messages : 653
Village : Là où elle se sent vivre...
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho   Dim 19 Nov - 0:31

Diacre de Bourges a écrit:
Le diacre, bientôt suivit par les personnes présentes répondit :

Seigneur ne détourne pas ton regard de nos amis.

Berenice a écrit:
En silence Berenice prit la pomme que lui tendait le Diacre. Elle regarda Froyon et baissa la tête. Elle se remémorait les moments passés avec son amie Pidou.

Ô Pidou tu vas me manquer, tu me manques déjà tellement..., se disait-elle.

Puis elle regarde les enfants, si beaux et si jeunes pour être sans parent. C'est une si douloureuse épreuve.

Sa main serre encore plus fortement celle de Froyon. Trop forte était l'émotion, des larmes coulaient sur ses joues.

George le Poilu a écrit:
George rentre dans l'église de Bourges en compagnie de la duchesse Josybabas et discrètement, vont rejoindre leur filleule

En chuchotant Chloé, nous sommes venu aussi rapidement que possible. nous tenions à être avec toi en ces moments difficiles. Pouvons- nous nous assoir à tes cotés ?

Chloé a écrit:
Chloé répéta à son tour comme les autres

Seigneur ne détourne pas ton regard de nos amis.

Elle aperçu son parrain et sa marraine arrivaient

Oui venez, je vous en pris!

Chloé ecoutait les paroles du père tout en tenant la main de son frère et en essayant de contenir ses larmes

Yavïn a écrit:
Yavïn répéta pour lui...

Seigneur ne détourne pas lton regard de nos amis...

Altho a écrit:
Altho prononça les paroles rituelles...

Après l’amitié qu’ils ont reçu et qui ont guidé leur vie, accorde leur l’amitié ultime qu’est la tienne Seigneur.

Diacre de Bourges a écrit:
Arcin repris, toujours suivit par les fidèles :
Seigneur ne détourne pas ton regard de nos amis.

Yavïn a écrit:
Seigneur ne détourne pas ton regard de nos amis...

Palandrin a écrit:
Il répétait

Seigneur ne détourne pas ton regard de nos amis.

Froyon a écrit:
Froyon sent la main de Berenice serrer la sienne et la regardant, il vit les larmes couler ! Il prit son mouchoir pour doucement essuyer ses larmes, retenant avec peine les siennes ! Oui, ils allaient leur manquer ! Mis à part le vide laissé au sein de la corporation, c'est la perte d'amis estimés qui les a amenés en ce lieu !

_________________
†††† Auprès d'Artemis et de Léonise... ††††
Mais continue a veiller sur son époux et ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé
Maitresse des lieux
avatar

Nombre de messages : 653
Village : Là où elle se sent vivre...
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho   Dim 19 Nov - 0:41

Chloé a écrit:
D'une douce voix Chloé répata doucement

Seigneur ne détourne pas ton regard de nos amis.
Altho a écrit:

Altho poursuivit :

Après les peines et les larmes qui ont obscurci leur vie, illumine leur route pour l’éternité.

Diacre de Bourges a écrit:
Arcin repris une troisième fois, toujours suivit par les fidèles :
Seigneur ne détourne pas ton regard de nos amis.

Gilgaalad a écrit:
Lady Maryan et Gilgaalad pénétrèrent à la suite du Duc et de la Duchesse .
Lady Maryan était vêtue d'une robe noire, sobre. Elle se tenait au bras de son fiancé.
Ils avancèrent le regard sombre et le visage fermé
Ils saluèrent brièvement chacun, évitant les politesses d'usage, préférant se consacrer aux prières...

Ils s'assirent en silence un peu en retrait. Croisant le regard de Chloé, ils lui envoyèrent un regard compatissant et lourd de sens.

Le Berry et Saint-Aignan avaient beaucoup perdu. Deux grands s’en étaient aller et nous observaient maintenant de là-haut.

George le Poilu a écrit:
George et Josybabas suivent la cérémonie en répétant les formules rituelles

Yavïn a écrit:
Yavïn toujours pour lui même répéta une dernière fois...

Seigneur ne détourne pas ton regard de nos amis...Bientot je serai là moi aussi, j'espère que tu m'accueilleras comme tu les as accueillis.

Chloé a écrit:
D'une vois de plus en plus fébriles. Les sanglots lui donné du mal à parlé correctement

Seigneur ne détourne pas ton regard de nos amis.

Palandrin a écrit:
Son coeur devenait de plus en plus lourd au fur et à mesure que ces paroles résonnaient dans l'enceinte de l'église...

Seigneur ne détourne pas ton regard de nos amis...

Palandrin a écrit:
Le prêtre poursuivait le rituel...
Seigneur, nous tournons vers toi nos espoirs à l’heure où disparaissent les corps des amis qui nous sont chers.

Diacre de Bourges a écrit:
Le diacre poursuivit :
Accorde-nous l’espérance de les revoir auprès de Toi pour les siècles des siècles.

_________________
†††† Auprès d'Artemis et de Léonise... ††††
Mais continue a veiller sur son époux et ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé
Maitresse des lieux
avatar

Nombre de messages : 653
Village : Là où elle se sent vivre...
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho   Dim 19 Nov - 13:35

Palandrin a écrit:

Il répétait, chaque fois, les paroles du père Altho, en même temps que les fidèles.

Accorde-nous l’espérance de les revoir auprès de Toi pour les siècles des siècles.

Poursuivant...

Seigneur, nous tournons vers toi nos espoirs à l’heure où disparaissent les corps des amis qui nous sont chers.

Altho a écrit:
AMEN

Diacre de Bourges a écrit:
AMEN

Palandrin a écrit:
Amen

Chloé a écrit:
Tout en essuiant ses larmes, Chloé répétait les rituelles

Accorde-nous l’espérance de les revoir auprès de Toi pour les siècles des siècles

Quelques instants plus tard

AMEN

theterremoto a écrit:
thete arriva un peu en retard aux funerailles, il ne voulait point les manquer, il portait un long manteau noir, il rentra discretement et ne voulut pas s'asseoir, il se metta au fond de l'église, la ou personne n'aurait pu le voir...

Songnis a écrit:
Songins, Liliann, Philippe et Catherine arriverent, certes en retard mais l'Artois c'est pas la porte à côté.... Il se mirent en retrait de al foule pour ne pas déranger regarderent autour d'eux.
Songnis pour ne pas passer pour un grand retardataire dit


Amen !

Liliann a écrit:
Liliann avait prit soin d'habiller et de coiffer les enfants en circonstances. Songnis tenait Philippe dans ses bras et Catherine s'accrochait à la robe de sa mère. Il y avait une foule de gens qui étaient présenté en ce jour si triste pour rendre un dernier hommage au baron et à la baronne de Chesnais. À la dernière rangé de banc, la petite famille alla s'asseoir.

Altho a écrit:
Maintenant, frère Arcin va remettre à messire Palandrin un panier d’osier dans lequel se trouve actuellement comme seul objet un médaillon d’Aristote.

Il va le faire passer parmi vous, et vous remettrez dedans un fruit ou un pain dans la corbeille. Vous pouvez également y déposer des écus ou d’autres consommables. Ces présents seront les derniers que feront dame Pidou et sire Renyho au peuple berrichon. En effet, le contenu de cette corbeille sera distribué aux pauvres du Berry.

Frères et soeurs, si nous sommes ici, c'est pour entourer de notre amitié un frère et une soeur qui sont dans la peine. C'est aussi pour nous rappeler que Dieu se souvient de tout ce qu'il y a eu de bien dans la vie de notre disparus et de lui demander de leur faire bon accueil.

Diacre de Bourges a écrit:
Arcin s'avança et tendit la corbeille au sieur Palandrin...

_________________
†††† Auprès d'Artemis et de Léonise... ††††
Mais continue a veiller sur son époux et ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé
Maitresse des lieux
avatar

Nombre de messages : 653
Village : Là où elle se sent vivre...
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho   Dim 19 Nov - 13:41

Diacre de Bourges a écrit:
Pendant que Palendrin d'affaire, le diacre allume en silence les cierges autour des deux cercueils...

Palandrin a écrit:
Il se saisit du panier que lui tendait le diacre, et, sans mot, serpentait dans les rangs de bancs de l'église. Chacun y déposait objet ou autre. Palandrin y déposa un morceau de pain...

Berenice a écrit:
Berenice déposa dans le panier quelques écus et la symbolique pomme que le Diacre leur avait donné.

Qu'Aristote veille sur vous, murmura-t-elle.

Altho a écrit:
Altho observant le travail du diacre se dit qu'il ne fait pas les choses à moitié quand il veut...

L’Amitié est la lumière du monde c’est la flamme qui réchauffe notre cœur.
Qu'elle éclaire maintenant la route de Pidou et de Renyho qui les conduisent maintenant au Royaume de Dieu !

Chloé a écrit:
Chloé ne pouvait s'empecher de pleurer. Cet instant était trop dur. Ses parents étaient maintenant partit tout là haut, prêt d'Aristote. Ils avaient vécus de nombreuses années ensembles, de terribles moments mais aussi de très bons. Elle et son frère étaient le fruit de leur amour, cette amour si intense, cette amour si beau pour d'autre. Ils étaient souvent prit en exemple mais maintenant ils n'étaient plus. Chloé ne pouvait être consolée tellement que sa peine était immense. Son coeur était déchiré...

Altho a écrit:
Le prêtre s'approcha des deux cercueils et y déposa la croix représentant Christos souffrant sous Ponce Pilate...

Se dirigeant vers le cercueil de Pidou :
Pidou nous déposons cette croix aristotélicienne sur ton cercueil.
Cette croix est le signe qui relie Aristote et Christos, qu'elle soit pour toi signe de salut et de vie éternelle.

Puis se tournant vers le cercueil de Renyho : Renyho nous déposons cette croix aristotélicienne sur ton cercueil.
Cette croix est le signe qui relie Aristote et Christos, qu'elle soit pour toi signe de salut et de vie éternelle.

Diacre de Bourges a écrit:
Observant la jeune demoiselle au premier rang, Arcin se demandait si une pomme la consolerait...

Altho a écrit:
Cet enterrement nous rappelle plusieurs choses :
- Le souvenir d'amis aristotéliciens qui viennent de nous quitter. D'un homme et d'une femme qui avaient une histoire, unique, avec Dieu. Qui étaient entourés de tendresse par Dieu. Qui ont fait, ou non, l'expérience de cette tendresse.
Nous voici nombreux dans cette chapelle, autour de Pidou et de Renyho, pour prendre conscience de ce lien d'amour qui les a toujours uni Dieu, qui unit Dieu à chacun de nous, à tout instant.
- La mort viendra pour chacun de nous. pour les uns tôt, pour les autres plus tard. Pour les uns dans leur jeunesse, pour d'autres dans leur vieillesse.
Le Seigneur nous prévient : "Soyez prêts, soyez toujours prêts car vous ne savez ni le jour ni l'heure".
Aristote nous a guidé et Christos nous invite à prendre exemple sur lui, à trouver notre joie à vivre pour les autres, à aimer comme ils nous ont aimés.
Notre présence ici est prière. Nous invoquons Aristote qu’il mesure les péchés de notre frère et de notre soeur et que Christos intercède auprès du seigneur pour qu’il les reçoive en son Paradis.

Laissons maintenant ceux qui l’on connu parler d'eux.


Et le prêtre engagea chacun à s'exprimer sur les deux défunts...

Marie Alice a écrit:
MarieAlice avait écouté la cérémonie des larmes plein les yeux.

Elle déposa dans le panier quelques écus et une fleur.

Elle ne pouvait rester plus longtemps et se leva discrétement.

Une fois sortie, elle remonta sur sa jument et repartit au grand galop.


Adieu ma soeur.

Altho a écrit:
Nous allons maintenant laisser se recueillir les personnes présentes devant les dépouilles du baron et de la baronne de Châteauneuf sur Cher, et chacun pourra s'exprimer et prier pour les deux défunts.
Demain, les dépouilles seront conduites dans le domaine de Châteauneuf où elles seront enterrées.


[HRP] Vous avez un peu plus de 12h00 pour vous exprimer, puis les dépouilles seront enterrées. Ca se passera à la suite sur la gargote... [/HRP]

_________________
†††† Auprès d'Artemis et de Léonise... ††††
Mais continue a veiller sur son époux et ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé
Maitresse des lieux
avatar

Nombre de messages : 653
Village : Là où elle se sent vivre...
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho   Dim 19 Nov - 13:45

Froyon a écrit:
Froyon déposa quelques écus à son tour, le visage grave .

Chloé a écrit:
Chloé ne put bouger de sa place. Elle était comme figée. Ne pouvant s'approcher des cercueils, ne pouvant accepter de voir de plus prêt ses parents. La jeune fille se mit à prier pendant quelques instants. Ses parents resteraient à jamais dans son coeur, les meilleurs parents qu'il puisse exister! Ils auraient tout donnés pour le bonheur de leur famille et de leur amis. Elle continua a prier le temps que quelqu'un aille prendre la parole

theterremoto a écrit:
quand la corbeille arriva, thete mis quelques écus et une miche de pain et se rememora de certain moment qui n'etait pas important qu'il avait passer avec Renyho, et Pidou, qui avait contribuer comme personne d'autre ne la jamais fais a la gloire de Saint-Aignan, il remarqua Chloé qu'il avait vu alors qu'elle n'était que bébé, et cette homme qui ressemblais terriblement a Renyho, ralala deux etres inoubliables...

Berenice a écrit:
Berenice se lève et se place devant les dépouilles de Pidou et Renyho. Le coeur gros mais elle ressent le besoin de leur dire un dernier mot.

Pidou, Renyho,

Je ne vous dit pas aurevoir mais à bientôt.

Vous me manquerez beaucoup, surtout toi ma Pidou.
Je n'oublierai jamais tous nos moments passés ensemble à rire, à boire et à... cuisiner.

Je suis certaine que là où vous êtes, vous êtes heureux tous les deux et qu'au paradis vous avez déjà plein d'amis.

Froyon et moi seront toujours là pour Chloé et Arnaut s'ils éprouvent le besoin de parler de leur maman. Nous serons heureux de les revoir, leurs doux visages reflètent tant vos visages.

Bon voyage

Froyon a écrit:
Fargor vient se placer à Coté de Berenice

"Je vous connais depuis moins longtemps que Berenice mais j'ai eu le temps de vous apprécier! Je n'oublierai jamais votre motivation pour la corporation ! Plus personnellement, la gentillesse et la fraîcheur de Pidou sont une grande perte et c'est finalement une amie qui a disparu, tu as été la première à savoir le lien qui m'unis à Berenice d'ailleurs!

J'espère que là où vous vous trouvez vous êtes heureux mais sachez que notre coeur vous sera à jamais ouvert . Comme l'a si bient dis Berenice, nous serons toujours là pour Chloé et Arnaud, ils peuvent compter sur nous.

Je ne vous dis pas adieu mais simplement aurevoir car jamais nous ne vous oublierons "

Froyon a prononcé ces dernières paroles avec une vive émotion dans la voix, peinant à retenir son chagrin! Sa main va à la rencontre de celle de son amie et c'est ensemble qu'ils vont se rasseoir

Hakudoshi. a écrit:
Arriva celui qu'on ne voulait voir arriver. Sur le toit d'une maison faisant face à la Cathédrale de Bourges, le gamin qui avait autrefois enlevé la petite Chloé regardait de loin les gens entrer pour assister aux funérailles. Il ne pouvait entrer, on le reconnaîtrait et le mettrait aux arrêts, mais il espérait revoir la petite auquel il s'était attaché. Haku n'avait jusque là côtoyé que des adultes. On ne lui avait jamais accordé une enfance. Ces quelques jours en compagnie la petite Chloé avait ranimé une petite étincelle au plus profond de lui. Il avait même eut une émotion, enfin, ce qu'il croyait être une émotion. Posté sur son toit, les pieds dans la vide et sa yari posée sur son épaule, il attentait la fin de la cérémonie dans l'espoir d'apercevoir la petite.

Bryankas a écrit:
Un an auparavant il été venu seul pour fêter avec eux un moment joyeux.
Songeant aux bonheurs du passé, se dit qu’il est loin ce temps heureux
Il arriva sur le perron de l’Eglise de Bourges, le regard transparent
Il était accompagné de deux chevaliers, vêtus de pourpre et blanc.
Il descendit de cheval très fatigué, mais pour ses amis il se serait tué.
De Provence il était arrivé, et de boue son manteau en était maculé.
Un chevalier lui prit ses habits, prêta son épaule pour l’aider
Car d’émotion il ne semblait pas pouvoir, l’un devant l’autre mettre le pied.
Il les avait vu grandir dans ce beau village de Saint-Aignan
Il avait toujours cru que les cieux l’auraient appelé avant
Devant ses enfants il voulait avoir un mot de compassion
Mais aucun son ne sorti, tellement forte, fut l’affliction
Il arriva près des cercueils, faible il s’agenouilla
Puis posant la main sur chacun d’eux il psalmodia tout bas


« vous me manquerez mes amis, vous me manquiez déjà
mais sachez ou que vous alliez, l’on se retrouvera
vos enfants n’ont qu’a demander et présent je serai
si ils le souhaitent je les protégerai et sur mon bras peuvent désormais compter »


Il déposa un rameau de son olivier pour son « Petit » Renyho
Symbole de paix pour celui qui en rêvait tout haut
Et une rose blanche de Provence pour la douce dame Pidou.
Symbole de sa beauté et de douceur en de moment Fous.

Il ne pu se relevé seul, son aide le lui prit le bras
Et dans un coin de l’église se retira et pour leurs âmes pria….

Ysabeau a écrit:
au matin du dimanche, Ysabeau entra dans l'église où avaient eu lieu les funérailles. Elle se recueillit un instant devant les cercueils où reposaient Pidou et Renyho.

Je prie pour qu'Aristote vous accueille en son paradis, vous le méritez. Je n'avais point l'honneur de vous connaître bien, mais ce que j'ai pu entendre de vous me dit que vous étiez de nobles coeurs.
J'espère que vos enfants supporteront cette lourde épreuve avec courage...

Elle se signa, déposa quelques fruits dans la corbeille, et quitta l'église

Chloé a écrit:
Chloé se leva à son tour, laissant Arnaut au soins de Liliann. Elle s'approcha des cerceuils, se mit à genoux. Son visage était innondé de larmes. Elle baisa la tête pendant quelques minutes ne sachant que dire, que faire. La jeune fille n'avait plus de repère voilà bientôt un mois qu'ils s'étaient envolés et voilà un mois que la jeune fille tournait en rond, seule dans sa grande demeure. Ses seules sorties étaient le jardin et le pigeonnier chaque jours afin d'ecrire à son frère qui était loin d'elle. Le reste du temps elle était dans sa chambre pleurant son père et sa mère.
Elle leva à nouveau la tête puis dit d'une voix fébrile


Vous... vous allez me manquer!
Je vous promet d'honnorer votre nom comme il se doit. De ne jamais abandonner mes amis comme vous l'avez fait. Je resterai digne comme vous me l'avez appris.


La jeune fille s'arreta quelques instant pour reprendre ses esprit, le peine était trop forte.

Vous restez à jamais dans mon coeur, je ne vous oublierai jamais. Continuez à me guider comme vous l'avez toujours fait, ne m'abandonnez pas ainsi.

Chloé ne put continuer à se tenir droite devant les cercueils, elle tomba devant sa tête entre ses mains....

je vous aime

Chloé se releva doucement, le mouchoir de sa mère toujours dans ses mains, elle se dirigea vers le banc où elle se trouvait tout à l'heure, avec une extrème difficulté puis s'assit. Les larmes étaient trop forte pour qu'elle puisse les contenir. Elle ne savait pas comment elle pourrait vivre sans eux...

Songnis a écrit:
Songnis arriva pres des cerceuils pria quelques minutes ... au retour il passa par la corbeille ou il déposa quelques pieces puis alla voir Chloé, la pauvre petite devait etre bien seul même avec autant d'attention autour d'elle . Songnis s'assi pres de Chloé et lui dit doucement

Vous savez baronne, si votre frêre vous manque ... Marie et lui pourraient vous rejoindre en votre demeure ... le temps en serait peut etre moins long. Qu'en dites vous ? Marie pourrait vous aider

_________________
†††† Auprès d'Artemis et de Léonise... ††††
Mais continue a veiller sur son époux et ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé
Maitresse des lieux
avatar

Nombre de messages : 653
Village : Là où elle se sent vivre...
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho   Dim 19 Nov - 13:55

Chloé a écrit:
Chloé leva la tête en entendant Songnis lui parlait. Il était vraiment adorable, il voulait tout faire pour que la petite soit bien malgrès cette terrible perte. Il avait même acepté de s'occuper de l'éducation de son petit frère. Chloé le regarda dans les yeux et lui dit

Je vous remercie, mais je prefère qu'Arnaut reste chez vous. Il est bien avec Cathy et Phillipe. Il faut qu'il continut à s'habituer à vous.

Chloé baisa la tête pour continuer ses prière

Clopinette a écrit:
La Baronne de Buzançais n'aimait pas assister à ce genre de cérémonie mais se devait d'être présente pour partager le chagrin de Chloé et Arnaut.
Mais une phrase prononcée par son vieux compère le Seigneur de Chasseigne, la fit sursauter :


Citation :
Bientot je serai là moi aussi, j'espère que tu m'accueilleras comme tu les as accueillis.

Seigneur ne détourne pas ton regard de nos amis.

Songnis a écrit:
Songnis laissa donc la petite baronne prier ... Quelle force d'esprit pour une fille de son âge ...

Jojolasage a écrit:
Un pigeon se posa devant l'église portant à sa patte une petite enveloppe. Un homme détacha le message et, en voyant le nom qui y était inscrit, entra dans l'église et le tendit à Chloé avant de se retirer.

Citation :
Ma très chère Chloé,

Je suis vraiment désolée de ne pas avoir pu être là dans ce douloureux moment mais je ne doute pas que tu as su être forte comme tu nous l'as déjà montré à de nombreuses reprises. Saches que je serai toujours présente pour toi, et que les portes de ma demeure te sont ouvertes si un jour tu en éprouvais le besoin ou si l'envie te venait de voir autre chose.

Prends bien soin de toi et de ton petit frère, mes pensées t'accompagnent.

Je t'embrasse,
Jojo

Chloé a écrit:
Chloé prit le parchemin que lui tendait un homme à coté d'elle. Elle l'ouvrit doucement puis se mit à lire. Du temps de la lecture des larmes tombaient sur le message et faisaient baver les lettres, les mots de la Duchesse. Chloé se savait bien entouré par les amis de sa mère mais aussi par ses deux autres amies, Leyla et Cathy. Les filles des meilleures amies de sa mère. Elle replia le parchemin puis se retourna pour regarder toutes les personnes presentent dans la cathédrale. Beaucoup de monde avait fait le déplacement. La jeune fille regarda l'homme à côté d'elle, Palandrin était donc son nom...

Shanamir a écrit:
Une lettre fut portée à la Baronne :

Citation :
Demoiselle,

Souffrez que je vous écrive plutôt que d'être parmi vous.
Comprenez que des choses étrange se passe sur mes terres et ne peux les laisser sans enquête.

Je tenais à vous dire toute l'amitié que je portais à vos parents. De bon et de fidèle ami dans les bons comme les mauvais moments.
Je regrette grandement leur tragique disparition et vous accompagne avec le cœur dans votre deuil.
Sachez que vous pourrez voir en moi un ami de toujours. Je me rappel encore le jour de votre naissance ou j'ai aidé votre mère à délivrer sans trop de souffrance.
Vous fûtes leur joie en ce jour et ceux qui suivirent...

Je vous présente encore toutes mes sincères condoléances et vous exhorte de venir me trouver si quelques problème que ce soit se trouvait sur votre route...

Votre ami
Shanamir, Baron de La Verrerie

Altho a écrit:
Je remercie les personnes présentes qui ont accompagné dame Chloé pendant cette dure épreuve que sont les funérailles.

Maintenant, je vais vous demander de bien vouloir vous lever afin que nous nous dirigions vers le sud, au domaine de Châteauneuf sur Cher où seront mis en terre les corps du baron et de la baronne de Châteauneuf.

Diacre de Bourges a écrit:
Le diacre se dirigea vers Palandrin, et lui arracha sans un mot le panier qu'il tenait...
Voyant le regard que fît le sieur, Arcin lui proposa une pomme...

Puis comme tout le monde, le diacre Arcin se dirigea vers la sortie de l'église pour rejoindre le domaine de dame Chloé...

Chloé a écrit:
Chloé se leva du banc. Le père Altho et le Diacre de Bourges ouvraient la marche suivit des deux cercueils portaient par plusieurs hommes. Chloé marchait derrière la dépouille de ses parents en tenant la main d'Arnaut qui marchait à sa hauteur. Tout le monde sortaient de la Cathédrale sans dire un mot pour se dirigé vers Châteauneuf. Des caleches étaient prête pour accompagner tout le monde jusqu'au domaine où aller être mis en terre les époux de Chesnais. La jeune fille marchait avec difficulté, elle semblait ne plus avoir de force dans ses membres.

Liliann a écrit:
Liliann avait prié une bonne partie de la cérémonie. Chloé était une brave fille mais cet événement semblait l'accambler au plus haut point. Lorsqu'on déplacèrent les cercueils à l'extérieur de l'église, Liliann en profita pour se glisser aux côté de Chloé, puis fit une partie de la marche avec elle, lui tenant la main.

Ne vous en fait pas ma petite, ils seront toujours là, dans votre coeur si vous avez besoin d'eux. Nous seront également toujours là pour vous...

elle ne voulu en dire plus, elle lui baisa sa main et lui sourit...un sourire triste mais qui voulait se faire réconfortant puis elle repartie rejoindre sa famille.

_________________
†††† Auprès d'Artemis et de Léonise... ††††
Mais continue a veiller sur son époux et ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé
Maitresse des lieux
avatar

Nombre de messages : 653
Village : Là où elle se sent vivre...
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho   Dim 19 Nov - 18:07

Palandrin a écrit:
Palandrin rendait le panier au Diacre... Quel étrange Diacre d'ailleurs, il se demandait si les pommes n'étaient point empoisonnées...
Il suivit le cortège funèbre, il n'y avait point bruit, on entendait juste les sabots et chausses frapper le sol, au rythme. Ils allaient voyager une dernière fois, retrouver leurs terres, les terres de Châteauneuf sur Cher.
Il observait la démarche étrange de la Baronne.


Mademoiselle, puis je vous aider?

Chloé a écrit:
Chloé ne put sourire à Liliann mais dans son regard on pouvait le comprendre

Je sais qu'ils seront toujours là...

Chloé la regarda partir quand elle vit Palandrin s'approchait d'elle. Sans parler la jeune fille lui prit le bras pour s'aider à marcher. Chloé marcha à son bras jusqu'au calèche puis tout le monde s'arreta le temps que les corps soient installés

Altho a écrit:
Les porteurs mirent finalement tant bien que mal les cercueils sur la première calèche...
Altho s'adressa donc à la foule rassemblée derrière lui...


Prenez plaçe dans les voitures qui vous ont été attribué, nous en avons pour quelques heures avant d'arriver au niveau du domaine.


[HRP] Le voyage va se faire en accelerer...
Oui, on suit la rivière. Pour la beauté du paysage...[/HRP]

Diacre de Bourges a écrit:
Altho fît un signe au diacre qui le rejoignit, et ensemble, ils montèrent dans la première calèche...

Arcin prit les rennes, et la calèche se mît en marche...

Chloé a écrit:
tout le monde monta dans les calèches qui suivaient. Palandrin aida Chloé et Arnaut à monter dans la deuxième calèche. Tout le monde étaient installés, les calèches allaient partir pour le domaine...

Altho a écrit:
Le voyage se déroula sans encombre. Arcin avait fait don de quelques pommes de la corbeille aux cheveaux les plus méritants...

Arrivée à l'entrée du domaine, les calèches firent haltes, et leurs passagers en descendirent. Altho et Arcin supervisèrent une fois encore le respects des dépouilles lors de leur descente de la voiture.


Nous allons donc nous diriger vers la saule pleureur, celui qui surplombe l'étang... C'est là que seront inhumés le baron et la baronne.

Et la foule se mit encore une fois en marche à la suite des porteurs des cercueils, cette fois à pied, pour le lieu qui accueillerait bientôt les parents de Chloé et d'Arnaut.

Chloé a écrit:
Chloé descendit de la calèche puis aida son frère. C'était la première fois et la dernière fois que Renyho et Pidou firent un voyage. Les cerceuils partirent en direction de l'étang de saules, tout le cortège suivit. Chloé marchait à nouveau toute seule. Tout le monde se mit aurtour des dépouilles, du père Altho et du Diacre de Bourges. Arnaut lui partit dans la maison afin de revoir sa chambre. Le pauvre enfant, ne comprenait pas ce qu'il se passait et n'avait pas la patience d'attendre. Chloé se retrouva donc seule devant ses parents. Des roses avaient été disposé sur une petite table pour tout les amis des défunts. Chloé en pris une rouge, en signe d'amour et la colla contre son coeur.

JuJu a écrit:
Le vieux Duc JuJu etait revenus de Paris afin d'assister à la ceremonie, il avait un visage grave. Son costume etait egalement d'une sobrieté plus que de circonstance.

Il regardait toutes ses personnes defilées devant le cerceuil des defunts. Des anciens du Berry, un couple unis et solide qui avait defié le temps et qui continurait a cheminer ensemble de par la Mort. Le vieux Duc qui etait veuf, les enviat pour cela. Et il lachat une petite larme discrete en pensant qu'ils auraient du vivre encore de nombreuses années tout les deux. Qu'ils auraient du profiter de voir grandire leurs deux enfants. Il fallait faire quelques choses pour ces bambins, d'ailleurs. Chloé etait la filleul de l'actuel duc du Berry et de la Duchesse Josybabas. Elle serait entre de bonnes mains. Il se faisait plus de soucis pour son petit frere. Lui, il faudrait avoir un oeil dessus. S'assurer qu'il ne manque de rien.

le vieux duc ne se sentait pas le courage de suivre le cortege morturaire, il allat donc avant de laisser partir les corps pour leur dernier voyage, poser la main dessus.
Devant le cerceuil de Pidou, il murmura :

Adieu chere Amazone, tu fut une parfaite epouse pour ton mari et une diplomate fort active pour ton duché. Une bonne mere pour tes enfants et une ami fidel pour ceux qui avait ta confiance. Repose en paix, ta memoire serat a jamais dans nos coeur.

Il embrassa sa main et la posa ensuite sur le cerceuil. Lui jetta un dernier regard et se tourna vers celui de Renyho.

Mon vieux compagnon... Toi aussi tu es partie desormais. D'une etrange facon qui plus est. Je me rappel tes franches plaisanteries et nos conversations fort plaisantes. Tu me manqueras. De meme que ton integritée manquera à ce duché pour qui nous avons tant donné. Jusqu'a nos plus belles années. Ne regarde pas encore ce qui se fait ici desormais. Va vers de plus belles contrées, va mon enfant. Soit heureux d'avoir vecus durant ces ce qui fut appelés les riches heures du duché de Berry. Et profite de ton epouse dans l'au dela. Je garderais un oeil sur ce qui t'es cher sur cette terre.

Il avait caressé le cerceuil durant ses quelques mots d'adieux. Carressé le bois comme si il s'agissait du visage de son ami. Quelques larmes coulait dans sa barbe alors qu'il lui disait "à bientot".

Il sortit alors de l'Eglise afin d'etre un peu seul. Le ciel etait bleu, le soleil etait loin mais portait quelque chaleur malgres le froid alentour. C'etait ce que les paysans appelaient : "une belle journée assurement". Le vieux Duc Di Juiani alla se prommener dans les rues de la villes, au milieu de la foule ont est parfois si seul...

Altho a écrit:

Devant le saule, s'étaient déjà rassembler les gardes et serviteurs de la familles de Chesnais, le prêtre s'exprima :


Nous allons maintenant confier à la terre le corps de notre frère Renyho et de notre soeur Pidou dans ce lieu où reposent déjà tant de défunts de nos familles. Le moment est venu de leur dire "à Dieu". (quel jeu de mot Smile )
C'est un moment de tristesse, mais il faut que l'espérance reste forte en nous car nous espérons revoir Pidou et Renyho quand Dieu nous réunira, dans la félicité de son Royaume.
Recueillons-nous en pensant à tout ce que nous avons vécu avec Pidou et Renyho, à ca qu'ils étaient pour nous, à ce qu'ils sont pour Dieu.

Les gardes de la famille prirent le relais des porteurs, et firent descendre les cercueils dans les tombes prévues à cet effet...

Altho a écrit:
Le prêtre s'approcha de la tombe de Pidou, et versa un flacond d'eau bénite.

Cette eau, souvenir de ton baptême,
nous rappelle que Dieu a fait de toi son enfant.
Qu'il te reçoive aujourd'hui dans sa Paix !

Puis se décalant vers celle de Renyho, et observa le même rituel une fois qu'Arcin lui eu tendu un second flacond...

Cette eau, souvenir de ton baptême,
nous rappelle que Dieu a fait de toi son enfant.
Qu'il te reçoive aujourd'hui dans sa Paix !

_________________
†††† Auprès d'Artemis et de Léonise... ††††
Mais continue a veiller sur son époux et ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé
Maitresse des lieux
avatar

Nombre de messages : 653
Village : Là où elle se sent vivre...
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho   Dim 19 Nov - 23:23

Altho a écrit:
S'éloignant un petit peu des tombes, le prêtre ramassa deux roses parmi plusieurs disposées sur une table voisine, et les déposa sur les cercueils...

Je n'ai eu la joie de vous connaitre que sur votre fin, croyez-bien que je le regrette. Vous étiez des gens pieux et respectueux. Puisse Saint-Arnvald toujours veiller sur vous.

Puis le prêtre s'éloigna, laissant chacun s'exprimer...


[HRP] Chacun peut venir s'exprimer une derrière fois ;-) [HRP]

Chloé a écrit:
Chloé regarda les cerceuils desendre sous terre. Elle posa ses genoux par terre, son poid était trop lourd, elle ne pouvait le suporter. La peine la submergait. Elle serait de plus en plus la rose contre son coeur, les épines lui rentraient dans les doigts mais elle ne sentait rien, son coeur souffrait encore plus que cela. Ses yeux étaient rouge, comme le sang qui coulait sur ses mains, comme le sang qui coulait dans ses veines, je sang de son père et sa mère qui s'en allaient aujourd'hui... Chloé resta là à genoux en pleurant son père et sa mère.

Altho a écrit:
Altho observait, et se demandait de quel manière il pouvait aider la jeune demoiselle, mais il ne trouva pas de réponse... Le deuil est une étape pénible et personne ne peut malheureusement la traverser à la plaçe d'un autre.

icyblue a écrit:
Icyblue n'avait pu se rendre en la cathédrale de Bourges pour les funérailles de ses amis. Il prit cependant le temps de se déplacer pour rendre un dernier hommage à ses amis disparus, au domaine de Châteauneuf sur Cher, à un peu plus de six lieues du domaine de Meillant.

Il se recueillit quelques instants auprès des cercueils de ses amis. Renyho, un véritable ami pour qui il avait une grande estime, et Pidou sa femme, qu'il ne connaissait pas très bien mais dont il avait entendu que du bien à son sujet. Il murmura quelques mots inaudibles, les larmes aux yeux...

Il rejoignit ensuite les personnes déjà présentes et regarda silencieusement la mise en terre des cercueils des deux époux.

Liliann a écrit:
Les cercueils étaient encore à découvert dans leur trou avant de les enterrer à jamais. Discrètement, une jeune femme s'avança puis sur le cercueil de Pidou, elle y déposa une rose blanche. Cette rose, une identique à celle qu'elle avait offerte à chacune de ses soeurs lors d'un de leur combat. Cette fleur avait eu une signification d'entraide, de force et que même en étant femmes, mères, épouses… elles pouvaient se battre et se défendre avec honneur. Pidou avait su vivre avec du courage et de la détermination tout au long de sa vie. Cette femme au grand coeur, avait su être aimable et réconfortante pour qui que se soit. Un hommage digne de se nom devait lui être décernée.

Entre ses lèvres elle murmura quelques mots:
Cette fleur est signe que vous serez toujours là combattant les dures épreuves de la vie à mes côtés et que vous resterez toujours ma soeur... ma chère amie...

Elle se retourna vers la foule puis dit d’une voix faible et tremblotante :
J'espère que vous ne m'envoudrez pas si je prend la parole quelques instants...Pidou était une grande femme, épouse merveilleuse, une amie dévouée, une mère idéale. Aujourd'hui est notre dernière occasion de rendre hommage à ses si grands êtres qu’ils étaient. Elle ne me racontait que du bien de son époux, c'était un homme aimable et rempli d'amour pour sa femme et ses enfants. Il avait une grande tendresse. Je ne l'ai pas aussi bien connu que dame de Chesnais mais je sais qu'il était un grand homme... qu'ils étaient de grandes personnes... La souffrance que nous avons tous aujourd'hui est grande... Malgré leur disparition ici, la vie continue, les oiseaux continuent de chanter, nous continuons de vivre... Je crois que ce merveilleux couple qu'ils étaient nous à fait montrer, que chaque secondes est précieuse... à tout moment notre vie peut cesser... Ils ont vécus chaque jours de leur vie comme si elle était la dernière, en concevant de si merveilleux enfants, en donnant de l'amour autour d'eux et profitant de chaque moment qui passe... Il n'y a pas de mots pour décrire qui ils étaient, peu de monde sur cette terre n'était comme eux, attentionné, généreux... la preuve, nous sommes tous nombreux, certains venant de régions éloignées pour venir leur rendre hommage une dernière fois. Une chose est sûr, nous ne les oublierons pas, et leur présence restera à jamais gravé dans nos mémoires... et dans nos coeurs...

L'émotion était trop grande, Liliann essuya une larme qui coulait sur sa joue puis retourna dans la foule.

froyon a écrit:
Berenice et Froyon sont présents aussi pour accompagner leurs amis dans ce dernier voyage! Le visage marqué par l'émotion, ils regardent doucement descendre les cerceuils et avant qu'on ne les recouvre, ils s'avancent de quelques pas afin de se receuillir une dernière fois

Palandrin a écrit:
Les deux époux reposaient désormais, heureux, sous terre, à proximité de l'étang des saules, l'étang où ils aimaient passer le temps.



Voilà la pierre qui marquait l'emplacement ou les époux reposaient. Les époux dormaient profondément, pour toujours. On viendrait chaque année, ou dès que le besoin se fera ressentir, se recueillir auprès de cette lourde pierre. La douleur était trop forte pour Palandrin. Il jetta un dernier regard vers Chloé, puis se retira en direction de Saint-Loup des Chaumes. On ne le revit plus jamais...

Bryankas a écrit:
Bryankas suivait avec difficultés les méandres du cortège funéraire
Il ne savait pas si il pourrait supporter leurs mises en terre
Pourtant il s’approcha doucement encore une dernière fois
Sentant a chaque pas l’étreinte plus forte d’un très grand froid
Il sortit de son manteau un coffret de bois sombre
Terre de Saint-Aignan sur laquelle ils étendirent leur Ombres
Il plaça un peu de terre sur chaque sépulture décorée
Pour que jamais d’ou ils vinrent, on ne puisse oublier


En Pidou vous avez trouvé une compagne Fidèle
En Renyho vous avez découvert un amour éternel
Je vous dit adieu mon sage ami et vous gente dame
Et je prierai a jamais pour vos Nobles âmes.


Ne pouvant en supporter plus, désormais se retira
Sur les chemin du Berry, de tristesse et d’émoi..

Daine a écrit:
Daine avait fais le chemin des Flandres jusqu'en Berry pour assister aux funérailles de feu sa soeur Pidou. Elle était très triste en ce jour de deuil, et le souvenir des moments heureux passé au sein de l'ordre lui revient en mémoire. Tant de chose avait changé depuis la mort de Pidou.
Elle avait cru apercevoir la fille de cette dernière en tete du cortège tant la ressemblance avec Pidou l'avait frappé. Mais n'ayant jamais vu les enfants de sa soeur elle n'en était pas sure pour autant.
Elle suivait donc le cortège en silence priant dans le fond de son coeur.

Chloé a écrit:
Chloé se leva pendant les cerceuils descendaient. Elle se retourna est aperçu beaucoup de monde derrière elle. Ils étaient tous venus pour ses parents, pour leur rendre hommage. La jeune fille murmura encore quelques mots puis se mit à prier une dernière fois.

_________________
†††† Auprès d'Artemis et de Léonise... ††††
Mais continue a veiller sur son époux et ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloé
Maitresse des lieux
avatar

Nombre de messages : 653
Village : Là où elle se sent vivre...
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho   Dim 26 Nov - 16:12

Hakudoshi. a écrit:
Caché parmi la foule, le gamin observait les deux cercueils être mis en terre. Son visage froid ne laissait pas exprimer sa satisfaction de les savoir mort. Il vit la petite Chloé se tourner vers la foule. Son regard croisa le sien l'espace d'une seconde. Il lui fit l'ersatz d'un sourire et se fondit dans la foule. En une seconde, il avait disparut ou du moins, en apparence. Son regard glacial semblait encore très présent.

motarde.49 a écrit:
Motarde presente pour la ceremonie, perdu parmis la foule posa son regard sur un visage connu. Elle ne mis pas longtemps pour le reconnaitre, le gamin de Bezier, le chef de L'incube. Elle vit son regard et son sourire.....

Souri tant que tu peux encore courien, bientot tu n'en aura plus l'occasion.

Elle detourna le regard pour se concentré de nouveau sur la ceremonie.

scanx007 a écrit:
Scanx007 assistai a cette triste scene,appuyé contre cet arbre centenaire,loin derriére la foule.

Il se remémorai les souvenirs.....

Le soutiens de Renhyo pour son poste de sergent de police,l'aide aux vagabonds avec Pidou,la Naissance des enfants...

Puis il songea que son heure viendrai aussi un jour...


Au revoir Renyho ,au revoir Pidou,faites un bon voyage au coté d'Aristote...murmura t'il.

Chloé a écrit:
En tournant la tête Chloé aperçu le jeune garçon qui l'avait enlever. Elle regarda son parrain, son visage était décomposé. En quelques secondes le jeune homme avait disparut dans la foule. Chloé ne bougait plus, elle était terrifié. Elle regarda son petit frère qui était dans les bras sur de Songnis... Pourquoi était-il revenu? Pourquoi ne pas la laisser en paix maintenant? Elle ne voulait pas revivre l'enfer, surtout qu'aujourd'hui ses parents n'étaient plus là pour la sauver.

Bart74 a écrit:
Barth avait assisté tristement a la cérémonie. Il s'était ressassé tous ses souvenirs passé avec les époux, ensemble ou non. C'étaient de grandes personnes, pretes a tout pour le Berry, généreuse et tres chaleureuses. Elles allaient manqué dans ce monde sans pitié, mais au moins, les morts en profiteraient.
A force de se rapeller de tout ca, et surtout du moment ou les époux étaient morts, écrasés sous le pont, Barth ne put empecher quelques larmes de rouler sur ses joues. La vie n'était déja plus pareil sans eux...

Loco a écrit:
Non loin de là, Loco avait assisté à la cérémonie. Loin des autres pour ne pas dévoiler ses larmes... Loco n'avait pas pleuré depuis longtemps... Il se souvenait de son ami cher et de son épouse. Une page était tournée, mais trop brutalement! Les Chesnais ne mérritaient pas de partir plus tot... Ils laissaient derriére eux l'oeuvre d'une vie, et deux enfants... Loco se jura de veuller sur eux du mieux qu'il pouvait... il le devait bien a son ami d'enfance.

_________________
†††† Auprès d'Artemis et de Léonise... ††††
Mais continue a veiller sur son époux et ses enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho   

Revenir en haut Aller en bas
 
Funérailles des époux de Chesnais: Pidou et Renyho
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Funérailles de Freyelda et Carnil
» Registre des funérailles à Poitiers
» Des funérailles de Juliette d'Harles
» Registre des Funérailles
» Petit guide du catéchumène

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Baronnie de Châteauneuf sur Cher :: Le Bourg de Châteauneuf sur Cher :: La Chapelle Montlinard-
Sauter vers: